Accueil A LA UNE Un dialogue de haut niveau prévu sur la santé

[5e Sommet de l’UA-UE en Côte d’Ivoire] Un dialogue de haut niveau prévu sur la santé

72
0
PARTAGER
À titre d'illustration

Le ministère du la Santé et de l’hygiène publique de la Côte économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) en partenariat avec la France, les Pays-Bas, le Fonds des Nations Unies pour la population (Unfpa) et l’initiative ‘’She Decides’’, organisent un dialogue de haut niveau le dans l’après-midi de jeudi 30 novembre 2017. ‘’Jeunesse et dividende démographique : Appel à la mobilisation en faveur des droits et de la santé sexuels et reproductifs des adolescents et jeunes en Afrique, condition et levier d’un développement durable.’’ Tel est le thème qui sera débattu qui a pour but de renforcer les échanges et actions en faveur de l’investissement dans la jeunesse.
En marge du 5e Sommet de l’Union africaine-Union européenne, cette rencontre réunira des premières dames, des ministres, des parlementaires, des représentants d’institutions régionales et de la société civile y compris les associations de jeunes venus d’Afrique et d’Europe.
« Elle a pour but de renforcer les échanges et actions en faveur de l’investissement dans la jeunesse, notamment ceux destinés aux secteurs sociaux – l’éducation, la santé y compris sexuelle et reproductive, l’approche genre, et l’employabilité- facteurs essentiels pour développer le potentiel de la jeunesse, faciliter la capture du dividende démographique et favoriser le développement durable en Afrique et particulièrement en Afrique de l’Ouest », indique le communiqué de presse.
Cette plateforme d’échanges offre un espace de dialogue complémentaire et de haut niveau entre les partenaires africains et européens. Elle permettra d’approfondir le thème complexe de l’investissement multi-sectoriel dans la jeunesse, et la mise en œuvre de la feuille de route de l’Union africaine pour le dividende démographique à travers l’extension de mécanismes innovants et opérationnels.
Il s’agit également de partager les bonnes pratiques et mettre en valeur les programmes réussis, tel que le Fonds français Muskoka, un programme phare œuvrant à réduire la mortalité et la morbidité maternelles, néonatales et infanto-juvéniles et des adolescents dans les huit pays cibles (Bénin, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo), et d’autres initiatives comme le Partenariat de Ouagadougou, FP2020 et le programme ‘’She Decides’’ qui vise à accroître le soutien financier et politique à l’accès aux droits sexuels et reproductifs des femmes.
Kpan Charles

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici