Accueil A LA UNE Un dispositif sécuritaire des grands jours #sécurité

[5è Sommet UA-UE] Un dispositif sécuritaire des grands jours #sécurité

237
0
PARTAGER
Le contrôle du badge des journalistes avant d'avoir accès à la Salle multimédia

-Des appareils de reportage de certains confrères marocains volent en éclat dans la salle VIP 

Le dispositif sécuritaire mis en place dans les rayons du périmètre de Sofitel hôtel ivoire, au 5è Sommet UA-UE des 29 et 30 novembre 2017, en Côte d’Ivoire, est impressionnant. Et pour cause. Ce sont 83 chefs d’État et de gouvernement et quelque 5 000 participants des 55 pays d’Afrique et de 28 pays d’Europe qui se réunissent à Abidjan.

Du carrefour Saint-Jean de Cocody, commune qui accueille la grande rencontre, à Sofitel hôtel ivoire (lieu où se tient la cérémonie), le dispositif mis en place achève de convaincre que rien n’est resté au hasard pour assurer la sécurité.

Le premier cordon est visible au carrefour. Il est composé de toutes les forces : la police, la gendarmerie et la garde républicaine.

À moins de 200 mètres, à l’hôtel communal un second dispositif. Cette fois, ce sont les éléments de la gendarmerie qui vous accueillent et vous contrôlent. Avant de vous laisser franchir le petit passage fait à cet effet avec des barrages en fer.

À la sortie, juste en face de l’entrée du lycée classique d’Abidjan, un autre dispositif de la police. Entre ces deux positions, un blindé de jet d’eau de la police nationale qu’utilise généralement la Brigade anti-émeute (BAE).

Pas un seul pas sans rencontrer un homme en arme. À l’entrée, au niveau de la guérite, le service de sécurité a installé l’un des premiers passages au scanner.

Peu importe qui vous êtes. Vous devez obéir aux ordres des agents commis à la tâche. Ils ne se sont pas laissés impressionner par les intimidations du protocole du président du Togo qui voulait passer avec une valise sous prétexte qu’il était ‘’pressé’’.

Ce désagrément causé par cette autorité a ébranlé les agents du service de sécurité et les invités, mais tout est rentré dans l’ordre. L’homme a fini par comprendre qu’il était à un passage où la loi est soumise à tous.

Le passage des journalistes à l’entrée de la Salle multimédia se fait par le  contrôle électronique du badge. Vous le posez sur un matériel en forme de pyramide, connecté à un ordinateur et vous êtes autorisé à passer ou non.

À la première journée de l’ouverture de ce Sommet des chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union Africaine et de l’Union européenne autour du thème ‘’Investir dans la jeunesse pour un développement durable’’, aucun désagrément de taille n’a été signalé.

Par ailleurs, la délégation marocaine a envoyé à la salle VIP où les chefs d’États devraient prononcer les différentes allocutions, un nombre pléthorique de personnes. S’en est suivi quelques incidents entre le protocole et les invités ‘’envahissants’’.

Comme conséquence, certains confrères marocains qui étaient de la délégation ont vu leur caméra et appareil voler en éclat sous le regard médusé des invités de marque. Particulièrement, de celui du Roi Mohamed VI du Maroc.

Le Montagnard

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici