Accueil A LA UNE Abidjan: Des jeunes leaders formés aux techniques de plaidoyer en santé sexuelle...

Abidjan: Des jeunes leaders formés aux techniques de plaidoyer en santé sexuelle reproductive

56
0
PARTAGER
Une quinzaine de jeunes leaders des organisations de jeunesse formés aux techniques de plaidoyer en SSR/FP

Un atelier de renforcement des capacités des jeunes leaders sur des techniques de plaidoyer en matière de santé sexuelle reproductive et planification familiale (SSR/PF) s’est tenu du 1er au 2 décembre 2017, à Abidjan dans la commune de Cocody.

Une quinzaine de jeunes leaders issus des organisations de jeunesse ont été formés aux techniques de plaidoyer en matière de santé sexuelle reproductive et planification familiale.

Cet atelier, organisé par l’ONG Mission des Jeunes pour l’éducation, la santé, la solidarité et l’inclusion (MESSI), s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Ask4FP.

L’objectif est d’amener les participants à s’impliquer davantage dans le processus de plaidoyer pour l’amélioration de l’accessibilité des jeunes et adolescents aux services de santé sexuelle reproductive et planification familiale (SSR/PF) en Côte d’Ivoire, a indiqué la formatrice, Tohouri Marie-Laure, vendredi, à l’ouverture de la rencontre.

Selon elle, ‘‘il y a encore à ce jour des défis à relever, des barrières politiques et institutionnelles à lever’’ pour permettre aux jeunes d’avoir accès aux produits contraceptifs, d’où la nécessité ‘‘qu’ils soient bien outillés’’ pour influencer les politiques locales affectant leur accès aux services de SSR/PF en Côte d’Ivoire.

Pour la responsable des programmes de MESSI, les jeunes leaders doivent pouvoir ‘‘agir sur les politiques qui interdisent les jeunes d’avoir accès aux produits contraceptifs’’. Ils doivent pouvoir ‘‘mener également le plaidoyer pour qu’on approvisionne régulièrement les centres de santé en produits contraceptifs’’, a-t-elle insisté.

Au nom du ministère de la santé et de l’hygiène publique, Dr. Kacou Raoul, a souligné l’importance de cet atelier, qui selon lui, est ‘‘une opportunité’’ pour les jeunes leaders.

Aussi-a-t-il recommandé à ceux-ci, non seulement ‘‘de monter au créneau pour demander un certain nombre de décisions en leur faveur’’, mais aussi ‘‘d’aller à la recherche de financements’’ qui pourront leur permettre de mener des activités en faveur de l’évolution de la société, notamment en santé sexuelle et reproductive afin d’éviter les grossesses en milieu scolaire, les mariages précoces, les grossesses précoces.

Le responsable suivi et évaluation de l’ONG MESSI, M. Konan, a pour sa part invité les participants à être des relais auprès d’autres jeunes pour faire la promotion de tout ce qui est méthode contraceptive.

Le projet Ask4FP est un projet de plaidoyer qui s’inscrit dans la promotion des droits des jeunes et des femmes en matière de planification familiale. Il fait suite à un premier projet  dénommé ‘‘Young Voice Contraception’’ mis en œuvre par l’ONG MESSI en 2015 avec l’appui financier de Women Deliver.

La Côte d’Ivoire s’est fixé un objectif national de 36% en 2020 pour augmenter le nombre de nouvelles utilisatrices de la contraception moderne. Pourtant au titre de l’année de 2017, le taux d’utilisation de la contraception ne se situe qu’à 17% selon le Track20. Ce qui traduit que de nombreuses femmes en âge de procréer et des jeunes ont des besoins en SSR/PF non satisfaits. Le droit en SSR/PF de la majorité des femmes et des jeunes ne sont pas pris en compte. D’où la nécessité d’un tel atelier.

Moïse Yao K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici