Adhésion : peuples baoulés, vous êtes comment même et puis on vous parle, ça rentre pas ? (Simple Avis)

Adhésion : peuples baoulés, vous êtes comment même et puis on vous parle, ça rentre pas ? (Simple Avis)

Depuis janvier 2019, on vous explique, on vous réexplique que le nouveau parti capable de garantir la paix que nous prisons tant, capable de nous apporter le bonheur est le Rhdp qui remplace le Pdci. On vous dit que le président du nouveau groupement politique est le vrai successeur, le digne héritier, la réincarnation de Félix Houphouët-Boigny. Et la cerise sur le gâteau, le nom Houphouët apparaît dans le nouveau parti contrairement à l’ancien Pdci, le Pdci qui est resté à Daoukro.

‘’La cerise sur le gâteau, le nom Houphouët apparaît dans le nouveau parti contrairement à l’ancien Pdci, le Pdci qui est resté à Daoukro.’’

Le samedi 7 décembre 2019, à la place Jean Paul ll, devant 200 mille personnes, le gouverneur Thiam, le sénateur Ahoussou vous ont demandé de faire désormais chemin avec le successeur tout craché du père fondateur.

Bédié et Alassane saluant les chefs Baoulés. Ph. Archives

Un jour plutôt, le président lui-même était à l’oral devant les têtes couronnées baoulées, il leur avait parlé avec le cœur, avec toute la sincérité de la campagne 2010 et l’investiture de 2011 à Fondation FHB. Il leur avait dit que, longtemps cloîtré au Golf, il n’avait pu apprécier les destructions qui avaient complètement gâté Abidjan et que pendant 8 ans il s’était attelé à restaurer la capitale économique, vitrine de notre économie. Il s’est excusé la main sur le cœur et leur a donné l’assurance qu’après ces travaux d’hercule d’Abidjan, c’est maintenant la concrétisation du transfert de la capitale avec tous les travaux nécessaires dignes d’une capitale politique.

‘’On pensait que le message était perçu et bien rentré dans ces têtes couronnées qui allaient, à leur tour, le relayer à leurs ouailles.’’

On pensait que le message était perçu et bien rentré dans ces têtes couronnées qui allaient, à leur tour, le relayer à leurs ouailles. Contre toute attente, ils viennent s’arrêter pour dire qu’ils ont compris le message, mais s’ils doivent migrer au Rhdp, ils doivent aller avec Allah Konan, le frère aîné de Nguessan. En d’autres termes, si Allah Konan et Allah Nguessan ne sont pas côte à côte, ils ne convoient pas leurs suites au Rhdp. Ils proposent alors une médiation pour remettre ensemble les frères Allah comme si la Médiature de Toungara ne fonctionnait pas.

‘’Contre toute attente, ils viennent s’arrêter pour dire qu’ils ont compris le message, mais s’ils doivent migrer au Rhdp, ils doivent aller avec Allah Konan, le frère aîné de Nguessan.’’

Jeannot a tout de suite compris que ses parents-là veulent user de dilatoire. Eux, analphabètes la plupart, veulent mener les gens en bateau. C’est pourquoi, moins d’une semaine après le grand rassemblement sans précédent de Yamoussoukro, il s’est déporté dans le Bas-sassandra pour un face to face plus cordial et fraternel. Ahoussou flanqué de la belle Raymonde et du grand Koffi N’guessan va répéter et même amplifier le message de Yamoussoukro. À la manière d’un Kômien, il a tourné au milieu des chefs pour les convaincre d’aller convaincre, à leur tour, les 200 000 Baoulés de la région que seul le Rhdp, la nouvelle force politique inspirée d’Houphouet Boigny, peut faire leur bonheur. Comme un chef baoulé n’est pas un chef ébrié, il a pris soin de traduire le message du parti qui rassemble en baoulé. Peut-être n’avaient- ils pas compris celui de Yamoussoukro dit, sur la place Jean Paul ll, en français.

‘’Jeannot a tout de suite compris que ses parents-là veulent user de dilatoire.’’

Après tous ces propos émaillés de quelques figures de rhétorique bien choisies, après tous ces propos très mélioratifs sur le président du Rhdp, son amour pour la Côte d’Ivoire, ses réalisations prodigieuses en 8 années seulement, son projet pour les Baoulés et les Ivoiriens, après tous ces gymnastiques et ces efforts dignes d’un avocat qui a cru retrouver le prétoire, on pensait que cette fois, le héraut du Rassemblement des Houphouétistes pour la paix était bien compris et que le lendemain, tous les ressortissants de la reine Pokou de la région diraient « désormais, RHDP ton pied mon pied ». Que nenni ! Un chef interrogé par la télévision vient réciter leur nouveau refrain : « On veut bien aller au Rhdp mais on veut y être convoyés par Allah Nguessan et son grand frère Allah Konan. »

‘’Bédié-là, c’est fétiche qui vous protège ou c’est visa sans lequel vous ne pouvez pas voyager ?’’

Alors questions. Vous les Baoulés-là, vous êtes comment et puis on vous parle, ça entre ici ça sort là-bas ? Bédié-là, c’est fétiche qui vous protège ou c’est visa sans lequel vous ne pouvez pas voyager ? On vous explique, on vous dit que le vrai héritier, le digne successeur, capable de faire votre bonheur, c’est le président du nouveau parti. On vous dit que son grand frère-là n’est pas capable de rassembler la famille, qu’il est exclusionniste, qu’il n’aime même pas les étrangers, que cela peut entraîner, par conséquent, une autre guerre. Dès qu’on finit de vous expliquer tout cela, votre préoccupation, c’est dire : ‘’Sans les deux ensemble, nous pas bouger’’.

Bédié, c’est fétiche ou bien c’est lui qui paie votre ‘’nampôt’’?

Par Pascal Kouassi

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :