[CEI] La composition n’est pas convenable (Simple avis)

[CEI] La composition n’est pas convenable (Simple avis)

Abidjan, le 16-09-2020 (lepointsur.com) Le Rhdp, dans l’opposition, accepterait-il la composition de la CEI actuelle? Pourquoi, dès qu’on dit que cette Cei est inconvenante, qu’il faut la réformer, le pouvoir actuel rétorque qu’elle est bien composée et consensuelle ?

Jugez vous-même la composition de la Commission électorale indépendante (CEI) :

– Koné Sourou (au titre du président de la République, 1er vice-président);

– Ibrahim Bayo (au titre du ministère de l’Administration du territoire);

– Coulibaly Kuibiert (au titre du Conseil supérieur de la Magistrature, président de la CEI);

– Kouamé Adja Pierre, Sanogo Salimata Porquet, Yako Bi Goué Marguerite, Julien Claude Fernand (société civile);

– Yapobi Yolande (Ordre des avocats);

– Bamba Sindou (Conseil national des droits de l’homme);

– Traoré Effo, Ebrotié Émile, Adja Serges (Rhdp);

– Henriette Lagou, Dogou Alain, Yapi Yapo (Opposition).

‘’Pour une question d’équilibre et de logique qui s’impose, les trois (3) autres candidats à la présidentielle doivent avoir eux aussi leur représentant dans la Cei et superviser aussi le déroulement du processus pour que, en novembre prochain, on n’arrache pas les feuilles du résultat des mains du président pour les déchirer. Logique non ?’’

Les représentants du président de la République, de l’Administration du territoire, du Conseil supérieur de la Magistrature sont tous les trois (3) Rhdp. Si vous ajoutez les trois (3) représentants du Rhdp (Traoré, Ebrotié, Adja Serges), vous avez déjà six (6) membres de la Commission qui sont Rhdp contre trois (3) de l’opposition. Et si, parmi les six (6) autres membres de la société civile, de l’Ordre des avocats et du Conseil national des droits de l’homme, vous avez deux (2) qui sont Rhdp, et Henriette Lagou (GP-Paix) qui, entre temps, a rejoint le Rhdp, vous comprenez que le Rhdp a déjà 9 membres dans la Commission de 15 membres.

En quoi une telle commission est-elle convenante, équilibrée et consensuelle ? On apprend que les représentants du président de la République, Koné Sourou (1er vice-président de la Cei) et celui de l’Administration du territoire, Ibrahim Bayo ne prennent pas part aux votes, que font-ils là-bas alors ? Ils supervisent certainement tout ce qui se passe au sein de la Commission et rendent compte à leurs mandataires. Et puis, si le Rhdp est sûr que l’élection se passe dans les urnes et non à la CEI, pour quoi ne pas la laisser aux mains de l’opposition et se contenter du Conseil constitutionnel ? D’ailleurs, comment cette Commission indépendante a-t-elle pu élire Coulibaly Kuibiert (Rhdp) président de la Cei et Koné Sourou, représentant du président de la République(RHDP), 1er vice-président de la CEI ? un membre de la société civile ne pouvait-il pas être président de la CEI ?

Pour une question d’équilibre et de logique qui s’impose, les trois (3) autres candidats à la présidentielle doivent avoir eux aussi leur représentant dans la Cei et superviser aussi le déroulement du processus pour que, en novembre prochain, on n’arrache pas les feuilles du résultat des mains du président pour les déchirer. Logique non ?

Par Pascal Kouassi

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :