(Côte d’Ivoire Après les violences de la semaine dernière) Les USA préviennent : « La répression et l’intimidation n’ont pas de place en démocratie »

(Côte d’Ivoire Après les violences de la semaine dernière) Les USA préviennent : « La répression et l’intimidation n’ont pas de place en démocratie »

Dans un communiqué pondu ce jour, les Etats-Unis d’Amérique invitent les partis, groupes et individus à s’abstenir de toute violence et de tout discours de haine en cette période pré-électorale.

Rappelant que les Etats-Unis d’Amérique demeurent engagés en soutien à des élections libres, transparentes et inclusives en Côte d’Ivoire, le communiqué souligne que les élections historiques à venir sont des occasions pour la Côte d’Ivoire de poursuivre son chemin pacifique vers la prospérité. Pour autant, il appartient au peuple ivoirien de décider de l’avenir et du leadership de son pays. Précisant d’ailleurs, que le Conseil Constitutionnel de Côte d’Ivoire décidera de la question dite du « troisième mandat. « Nous continuons de croire que des transitions de pouvoir démocratiques régulières mènent à plus de recevabilité, des institutions plus fortes, et une participation citoyenne au processus politique plus constructive(…) Les libertés d’expression, de rassemblement et d’association sont au cœur d’une démocratie fonctionnelle.

Adhérer à ces normes démocratiques permet aux Ivoiriens de participer à des dialogues politiques et à soutenir les candidats, partis ou idées de leur choix », souligne ledit document avant d’ajouter « l’application impartiale de toutes les lois, y compris celles qui régissent les libertés d’expression, de rassemblement et d’association, est également essentielle à un processus électoral crédible, à la bonne gouvernance en général, et à la poursuite de la transition post-conflit du pays(…) La répression et l’intimidation n’ont pas de place en démocratie. Les Etats-Unis exhortent tous les partis, groupes et individus à s’abstenir de toute violence et de tout discours de haine ou de division, et à privilégier le dialogue afin de trouver des solutions paisibles à leurs désaccords.

Nous exhortons les forces de sécurité à respecter et sauvegarder les droits de tous les citoyens, y compris celui de participer à des manifestations pacifiques. Nous appelons le Gouvernement à enquêter pleinement sur les morts associées aux récentes manifestations, et à rendre publics les résultats desdites enquêtes. Nous lançons un appel à tous en Côte d’Ivoire d’adhérer à l’état de droit, et aux autorités ivoiriennes d’assurer des processus judiciaires équitables, conclut le communiqué.
EKB.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :