[Côte d’Ivoire Avant la présidentielle 2020] Ouattara Clément galvanise Niakara au maintien de la paix et de la cohésion sociale autour d’un tournoi de football

[Côte d’Ivoire Avant la présidentielle 2020] Ouattara Clément galvanise Niakara au maintien de la paix et de la cohésion sociale autour d’un tournoi de football

Abidjan, 11-10-2020 (crocinfos.com) La seconde édition du tournoi de football dotée du trophée de la Fraternité, organisé par  Ouattara Clément, membre du bureau politique, du grand conseil et délégué du Rhdp de Niakara Sud, a connu son apothéose, le samedi 10 octobre 2020, au stade Nanlo Bamba de Niakara.

Une vue des officiels

La fête du football, mais aussi la fraternité et la cohésion sociale étaient au rendez-vous au stade Nanlo Bamba de Niakara, situé au centre-nord de la Côte d’Ivoire, dans la région du Hambol, à plus de 500 km d’Abidjan, grâce à Ouattara Clément. Pour l’occasion, une forte délégation  des membres de l’ONG  conduite par MM. Ziagoué Gustave et Ouattara Mamadou est venue d’Abidjan pour soutenir leur président.

Venues des six sous-préfectures du département de Niakara, les populations ne voulaient pas se faire raconter la finale du tournoi de football dotée du trophée de la Fraternité. Homme de paix et de dialogue, c’est sous son ONG, Action pour la Fraternité, la Cohésion sociale, en partenariat avec la direction départementale des sports de Niakara, que Ouattara Clément a organisé la seconde édition du tournoi de la Fraternité. La grande finale a enregistré la victoire, aux tirs aux buts, de l’équipe de Niakara face à Tafiré, le samedi 10 octobre. Ce sont au total 28 médailles, 3 trophées, des distinctions, des jeux de maillots, 4 tenues d’arbitres (central et assistants) et plusieurs gadgets qui ont été distribués à l’ensemble des acteurs de la paix et de la cohésion sociale dans les 6 sous-préfectures du département de Niakara.

Les récompenses

L’équipe de Niakara, classée première du tournoi, s’est octroyée le trophée de la Fraternité avec un jeu de maillot, un ballon plus une enveloppe. L’équipe de Tafiré, classée 2e , a enlevé le trophée de la Cohésion sociale avec une enveloppe. Le trophée de Fair-play de la 3e place a été brandi par l’équipe d’Arikokaha, qui, elle aussi, a reçu une enveloppe.

Au moment où l’opposition significative ivoirienne était en meeting au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan pour dire ‘’Non au 3e mandant’’ d’Alassane Ouattara, le stade Nanlo Bamba de Niakara vibrait au rythme de la joie, de la fraternité et de la cohésion sociale.

Pour le président de l’ONG, Action pour la Fraternité, la Cohésion sociale, la paix, la fraternité et la cohésion peuvent partir de Niakara et servir d’exemple à tout le pays. « La Côte d’Ivoire a connu la déchirure depuis 1999, pourtant nous sommes un pays de paix, pays d’accueil de tous ceux qui sont martyrisés dans leur pays d’origine. Transformons nos divergences et incompréhensions en havre de paix et de dialogue », a conseillé Ouattara Clément.

Aussi a-t-il salué et remercié les hauts cadres du département de Niakara qui l’ont soutenu financièrement pour la réussite de l’évènement.

Aux grands évènements, peu de mots. Le représentant de la préfète Maténin Ouattara, le secrétaire général de la préfecture, Ouattara Yacouba, en a fait sienne. Il a salué l’acte posé par le promoteur du tournoi et remercié tous les acteurs qui s’inscrivent dans la droite ligne de la vision de la fraternité et de la cohésion sociale : « Je n’ai pas grande chose à dire. Si nous sommes réunis en grand nombre sur ce stade, c’est la manifestation que Niakara aime vivre dans la paix

Par ailleurs, le directeur département des sports de Niakara, Sékongo Namogo, a, au nom du ministre ivoirien des Sports, traduit l’engagement du ministère à accompagner toutes les actions sportives qui peuvent unir et rassembler les populations du département de Niakara. « Rassurez-vous, grâce au ministre nous accompagnerons toujours ce genre d’action », a-t-il indiqué.

Tout comme ces prédécesseurs, le maire de la commune de Niakara, Koné Pierre, a invité la jeunesse au travail et au respect des biens publics : « Donnez dos à la violence et consacrez-vous au travail

Ouattara Clément a lancé l’activité sportive et entrepris des prières œcuméniques à Niakara depuis le 24 septembre afin de maintenir la cohésion sociale et la fraternité au sein des populations du Hambol, particulièrement celles de Niakara.

La fête a continué tard dans la soirée à Niakara

À cet effet, du 24 au 27 septembre il a initié un tournoi de football de six équipes (Niakara, Nidiékaha, Tortiya, Badikaha, Tafiré et Arikokaha) en présence de préfète de Niakara, Ouattara Maténin.

Les religieux (musulmans et chrétiens) ont fait des prières œcuméniques dans les mosquées et les églises de Niakara.

La finale a pris fin à la tombée de la nuit devant une foule compacte, dont les cris de joie et les chants déchiraient les premières lueurs de la soirée. « Nous en recommandons encore, parce que c’est une grande première à Niakara », a indiqué le chef de terre.

La finale de la première édition dudit tournoi s’est déroulée en décembre 2014, au stade Ouattara Thomas d’Aquin de Katiola. L’équipe de Barakawiri FC avait battu Dabakala FC  par le score d’un but à zéro.

Kpan Charles envoyé spécial à Niakara

 Encadré

La fraternité et la cohésion sociale à l’honneur, les récompenses aussi

Le promoteur du tournoi, Ouattara Clément, n’a laissé aucun acteur de la fraternité et de la cohésion sociale en rade. Les chefs de terre, les chefs de canton, les chefs des communautés religieuses et les treize membres du comité d’organisation ont reçu des médailles d’honneur en souvenir des actes positifs qu’ils posent pour le maintien de l’union et de la paix.

Quant au corps préfectoral et la Brigade de gendarmerie, ils ont été honorés par des coupes. « Je l’ai fait pour que ce cela soit un souvenir pour eux et pour les exhorter à maintenir la flamme de la paix, gage de développement durable », a indiqué Ouattara Clément.

Il entend pérenniser ce genre d’action chaque année dans la région du Hambol pour une paix durable, malgré la vision politique divergente des filles et fils de la région.

Kp.Ch. envoyé spécial à Niakara

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )
%d blogueurs aiment cette page :