[Côte d’Ivoire Enseignement supérieur] Le Synacrou A et le président de la MUPCA indignés par les actes  du Pr Rita Kouakou

[Côte d’Ivoire Enseignement supérieur] Le Synacrou A et le président de la MUPCA indignés par les actes du Pr Rita Kouakou

-‘’Elle a mis à mal la cohésion au sein du personnel’’, martèlent-ils

Très remontés contre leur directrice, Pr Rita Kouakou, les travailleurs du Centre régional des œuvres universitaires d’Abidjan 1 ( CROU A1) et le Syndicat national et autonome des agents du CROU A (Synacrou A) se sont donné rendez-vous à l’administration dudit Centre, le jeudi 12 juillet pour crier leur ras-le-bol face à ce qu’ils qualifient de ‘’pratiques divisionnistes’’ de la part de Pr Rita Kouakou. Des actes qui sont un frein à la cohésion du personnel au sein de cette institution.

Il ne s’agit pas de demander sa démission. Elle a posé les actes de sa démission. Elle doit en tirer toutes les conséquences”, a martelé Dr Sidibé Souleymane, président de la  Mutuelle du personnel du CrouA1 (MUPCA). Avant d’égrener le chapelet des griefs reprochés à la directrice du CROUA1 qui, selon lui, divise les travailleurs. ‘’Aujourd’hui, les agents du CROUA1 se regardent en chien de faience. La directrice a mis en mal la cohésion que la MUPCA commençait à créer au sein du CROU A1. Son comportement nous indigne et nous révolte. Elle a détruit tout ce que nous avions commencé à réussir en permettant aux agents de se soigner dans de grandes structures sanitaires de la place. Ce qui ne se faisait pas avant. En un mot, on ne veut pas d’une ‘’diviseuse’’. On invite les gouvernants à prendre en compte notre cri du coeur », s’est exprimé Dr Sidibé Souleymane, président de la MUPCA.

Abialy Guy Roger, secrétaire général du Syndicat national et autonome des agents du CROUA1, ne dit pas autre chose. En sa qualité de mutualiste, il dénonce aussi le jeu trouble de la directrice qui aurait créé une mutuelle concurrente de la MUPCA et travaille en sous-main pour que les agents adhèrent à cette structure au détriment de la MUPCA. “On ne peut plus accepter les pratiques de la directrice du CROUA A1. Trop c’est trop! Elle a interdit les précomptes qui alimentaient la MUPCA pour tuer la mutuelle. Et pourtant, cette structure nous permettait de nous soigner convenablement. Dites bien aux autorités que les membres de la MUPCA et le Synacrou A demandent la démission de Pr Rita Kouakou. La Côte d’Ivoire compte de nombreuses compétences qui peuvent valablement la remplacer. Elle fait du tort aux agents et entretient l’esprit de division. On avait aplaudi son arrivée parce que c’est une dame. Mais depuis qu’elle est la, on vit un vrai cauchemar. Ca ne peut plus continuer!”, s’indigne AbialyGuy Roger.

Le feu couve sous la cendre au sein de cette institution où,  Pr Rita Kouakou ne fait plus l’unanimité.

Le Montagnard

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :