Accueil A LA UNE Gnangbo Kacou interpellé pour avoir voulu marcher pour la liberation des...

[Côte d’Ivoire] Gnangbo Kacou interpellé pour avoir voulu marcher pour la liberation des prisonniers

193
0
PARTAGER

Le candidat malheureux à la présidentielle de 2015, Gnangbo Kacou a été arrêté le vendredi 30 novembre 2017, au corridor de Noé par le capitaine Silué apprend apprend t-on de ses proches collaborateurs.
En effet, l’ancien député tentait ce jour depuis Noé d’entreprendre une marche de 195 km en 18 jours pour exiger la libération des  »prisonniers politiques ».
Il a été interpellé ce matin au corridor de Noé par le chef de service adjoint du commissariat de ladite localité située à la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, le capitaine Silué. Toujours selon les mêmes informations, Gnangbo Kacou serait entrain d’être conduit a la DST.

Gnangbo Kacou, opposant au parti au pouvoir d’Abidjan, est fiscaliste de formation. Il a été élu député de la circonscription d’Adiaké, d’Assinie et d’Etuéboué le 11 décembre 2011. Depuis le 24 avril 2013, il est le quatrième vice-président du conseil régional du Sud-Comoé. Le 8 avril 2015, il s’est officiellement déclaré candidat indépendant à la présidentielle ivoirienne de 2015.

Le lien de l’enquête: http://crocinfos.com/cote-divoire-grande-enquete-la-justice-ivoirienne-va-mal-la-detention-preventive-penible-et-insupportable-1ere-partie-injustice/

Une récente enquête réalisée par votre site ://crocinfos.com/, révèle que sur un total de 213 prisonniers de la crise post-électorale, 152 prévenus dont 143 restent dans les prisons de Côte d’Ivoire et 7 au Liberia dans la prison de Sun Down Beach. Si on ajoute à la liste l’ancien-président Laurent Gbagbo et son ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé détenus à CPI, le nombre de ces prisonniers hors de la Côte d’Ivoire passe de 7 à 9 personnes. Sur ce nombre pléthorique, seulement 61 prévenus ont été jugés et condamnés.

BB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici