Accueil A LA UNE La Fesci a manifesté contre la hausse des prix d’inscription 2017-2018...

[Côte d’Ivoire] La Fesci a manifesté contre la hausse des prix d’inscription 2017-2018 (vidéo)

173
0
PARTAGER
Les rues de la commune de Cocody (Saint Jean et Cité Rouge) qui ont vu des affrontements entre des policiers et des étudiants se réclamant de la FESCI

-3 blessés selon le SG

Journée mouvementée aux alentours de la cité universitaire (Ndr Cité Rouge) de Cocody à l’Est d’Abidjan, mercredi 13 septembre 2017. Voie barrée par des troncs d’arbre et de vieux pneus par endroit par des étudiants pour manifester contre la hausse des prix d’inscription. Riposte des tirs de gaz lacrymogène par des policiers pour ramener l’ordre.  Un affrontement les étudiants de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) et la police qui a fait 3 blessés par balles, selon le secrétaire général de cette fédération joint par le confrère APA.

Selon Fulgence Assi, SG de la Fesci, la police est arrivée le matin sur le lieu de leur manifestation avant de les ‘’disperser par des tirs de gaz lacrymogène’’.

’Ce matin pendant que nous étions en train de manifester contre la hausse des prix d’inscription, la police a commencé à violenter nos camarades étudiants par des tirs de gaz lacrymogène, avant de tirer sur eux à balles réelles. Nous enregistrons des dizaines de blessés suite à cette barbarie dont 3 étudiants blessés par balles ‘’, a expliqué Fulgence Assi.

‘’ Ces étudiants blessés ont été conduits au Centre Hospitalier Universitaire de Cocody (CHU) où ils ont été pris en charge’’ a-t-il poursuivi, déplorant ‘’ce genre de violence et condamnons ce fait’’.

Par ailleurs, il a invité les parents d’élèves, les organisations de la société civile, à se joindre à ‘’nous pour mettre fin à ces frais d’inscriptions anarchiques que les établissements veulent imposer. Nous maintenons notre position de manifestation jusqu’à ce que nous ayons gain de cause. (…) ‘’.

Selon lui, les droits d’inscription ont augmenté artificiellement, chaque établissement faisant payer des « frais » supplémentaires, au-delà du coût d’inscription qui revient à l’Etat.

« Il y a des étudiants qui sont affectés dans le privé et là les droits d’inscription peuvent atteindre parfois 100.000 francs CFA (152 euros, un mois de salaire moyen environ en Côte d’Ivoire) », a-t-il assuré.

Les affrontements entre étudiants et forces de l’ordre ne sont pas rares en Côte d’Ivoire. La Fesci, puissant et sulfureux syndicat proche de l’ex-président Laurent Gbagbo, est souvent à l’origine des manifestations parfois violentes.

La Fesci proteste depuis lundi contre la hausse des frais d’inscription dans les lycées et collèges jugés trop élevés.

Kpan Charles

Étudiants souffre dehhh

Posted by Sarah Sahida Kouame on Wednesday, September 13, 2017

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici