Accueil A LA UNE La tension reste toujours vive dans l’Ouest

[Côte d’Ivoire] La tension reste toujours vive dans l’Ouest

261
0
PARTAGER
Le corps du défunt transporté par les villageois. Ph.Dr

La violence est montée d’un cran dans l’Ouest après l’assassinat de Danéaho Evariste, président de la jeunesse de Béoua (Guiglo) le jeudi 2 novembre 2017, par des inconnus. L’information illustrée avec des images et une vidéo sur la page facebook de Kader Diakité sont émouvantes.

Une vue du passage des vandales. Ph.Dr

La résidence du gouverneur a été pillé de fond en comble. La totalité du matériel informatique de la préfecture qui s’y trouvait emportée et d’autres endommagés par les pilleurs.

Le point des dégâts est lourd: trois mobylettes ont été emporté et une partie de la résidence incendiée.

Selon cette même source, une importante somme d argent que le Préfet aurait reçu de la sa hiérarchie pour face au récent conflit dans la zone est emportée…
Sur la longue liste des dégât s’ajoutent trois véhicules de commandement du Préfet et celui du secrétaire général de Préfecture et de la Sous-préfet de Kaadé, endommagés.

Le véhicule personnel du nouveau sous-préfet de Guiglo, Nahounou Blé Guédé n’a pas été épargné.

Les membres du corps préfectoral n’ont eu la vie sauve qu’après s’être hermétiquement enfermés dans la chambre conjugale du gouverneur Messamba Koné. Par ailleurs, le préfet a donné des instructions fermes qu’aucun coup de feu ne soit tiré malgré la situation.

Les populations surexcitées ne se sont pas arrêtées là. À la sous-préfecture ils ont détruit et brûlé partiellement les registres de l’état civil. Le matériel informatique de l’ONI et du service de l’État civil offert récemment par l’UNICEF sont également emporté…
Le groupe électrogènes ainsi que le fichier électronique et les appareils informatiques du SAARA (Service d’Aide et d’Assistance aux Réfugiés et Apatrides) emportés.
Le domicile du chef des Akan du Cavally, Nanan Mea Akessé incendié. Ce feu a consumé la maison du voisin du chef aussi qui est un Wê. « Dieu inspire tout le monde. Condoléances à la famille du président des jeunes de Béoua. Paix à l’ouest ou l’administration est paralysée pour des jours… », indique l’internaute.

Le préfet Messamba Koné a affirmé que la mort du président des jeunes n’est pas lié au conflit de la forêt classée de Goin-Débé d’autant qu’il ne reste plus que 204 déplacés sur 6800.
Voici le tableau sombre depuis le début de la crise
-6 Burkinabè tués à Zéaglo
-2 Wê tués (1 dans la forêt classée et le président des jeunes a Beoua très loin de forêt classée)
-le pasteur et son fidèle portés disparus à Beoua
-Deux wê portés disparus…

Kpan Charles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici