Accueil A LA UNE La vice-championne du monde des 100 et 200 M est une...

[Côte d’Ivoire] La vice-championne du monde des 100 et 200 M est une grande danseuse du Zaouli #MJTL

146
0
PARTAGER
Marie Josée Ta Lou en pleine démonstraton de danse Zaouli

La vice-championne du monde des 100 et 200 M des derniers mondiaux d’athlétisme de Londres, Marie Josée Ta Lou ne sait pas que courir, elle sait danser aussi. À son arrivée samedi 2 septembre 2017, à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, l’athlète a esquissé des pas du masque et de la danse traditionnelle du peuple Gouro (de la région du centre-ouest de la Côte d’Ivoire), le Zaouli.

Marie Josée Ta Lou en pleine démonstration de danse

La finesse des traits du masque et sa jovialité, ainsi que la beauté de la danse et la grâce de celui-ci (masque) ont apporté un plus à l’accueil et au spectacle dans la liesse populaire.

Le ministre des Sports et des Loisirs, Albert François Amichia, les responsables de l’athlétisme ivoirien, la famille biologique de l’Athlète, les journalistes ainsi que son fan club n’ont pas boudé leur plaisir.

C’est dans cette ambiance de fête et de joie qu’au nom du président de la République, Alassane Ouattra, que le ministre des Sports a félicité la double vice-championne du monde.

Moment d’émotion au cours de laquelle, Marie Josée Talou a fondu en larmes et a remercié de son moi intérieur, le président de la République pour son appui constant, ainsi que tous ceux qui la soutienne. Elle s’est engagée de faire en sorte de mériter l’admiration des Ivoiriens et du Monde entier.

Les adminirateurs de l’athlète sont sortis nombreux

Par ailleurs, le ministre Albert François Amichia a levé un coin du voile sur la politique mise en place par le gouvernement concernant le développement du sport en Côte d’Ivoire à travers le Plan national de développement du Sport 2017 2020. Un projet qui vise, selon le ministre des Sports, à permettre de former des athlètes de niveau mondial, capables de rapporter à la Côte d’Ivoire des lauriers.

La bonne nouvelle pour terminer, la vice-championne du monde des 100 et 200 M sera reçu officiellement dans les jours à venir par le président de la République en vue de lui témoigner la reconnaissance de la nation pour avoir hissé haut dans le ciel londonien le drapeau ivoirien.

La sprinteuse ivoirienne sur 60, 100 et 200M qui a conquis le cœur du monde entier aux Jeux olympiques de 2016, puis a remis le couvert aux Mondiaux d’athlétisme IAAF de Londres 2017, est bel et bien à Abidjan pour présenter  ses médailles aux Ivoiriens.

Kpan Charles

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici