Côte d’Ivoire, l’actualité à la vitesse de l’éclair (Par Fernand Dédêh)

Côte d’Ivoire, l’actualité à la vitesse de l’éclair (Par Fernand Dédêh)

-Quand une actualité en chasse une autre

À Barthelemy Zouzoua Inabo: Au pays de ton camarade ici, une actualité en chasse une autre. Il faut vraiment être aux aguets et être très vigilant pour ne rien rater.

Grosse émotion mêlée de colère et de surprise, le mercredi 8 janvier 2020 avec les dépêches dans la presse française annonçant la découverte du corps inerte d’un gamin de 10 ans dans le train d’atterrissage d’un avion en provenance d’Abidjan. Terrible! Bonne réaction du gouvernement qui a cette fois, été alerte.

Le premier conseil des ministres en 2020. Ph.Dr

Une commission d’enquête a été annoncée. Nous l’espérons, les résultats seront connus et très vite. Parce que, un enfant de dix ans ne prend pas seul un avion, ne traverse pas seul les barrières de sécurité et ne passe inaperçu sur le tarmac…

J’ai suivi ce mercredi 8 janvier 2020, à l’occasion du premier conseil des ministres de l’année, les échanges de vœux, de civilités et d’amabilités entre ton camarade et son numéro 2. J’ai noté des mots-clés dans les interventions des deux hommes: Élections vertueuses, rupture avec le cycle de violence pendant les élections, dialogue politique inclusif pour l’élaboration du nouveau code électoral, préservation de la paix sociale, amélioration des conditions de vie des Ivoiriens, opposition à la déstabilisation du pays.

‘’À 10 mois des élections, nous en sommes encore à discuter des conditions d’organisation et du cadre juridique des élections…’’

Véritable course contre la montre pour mettre en place le dispositif électoral. Surtout ce que ton camarade a appelé « le cœur des élections », le code électoral.

Je l’apprends, le dialogue politique démarre ce jeudi 9 janvier 2020. Je n’anticipe rien. Je vais observer les partis politiques, interlocuteurs du gouvernement.
Bon, ça ne te paraît pas curieux? À 10 mois des élections, nous en sommes encore à discuter des conditions d’organisation et du cadre juridique des élections… La Constitution sera même amendée à sept mois des élections. Mais les amendements sont dans le tiroir de ton camarade. Lui seul sait pour l’instant, ce qu’il va faire… L’Afrique est ainsi… Enfin!

Je l’ai appris très tard, certains détenus, proches « du leader générationnel », « le fils égaré », je vais ajouter désormais « le fils en exil » de ton camarade, ont été extraits de leurs cellules à la prison civile d’Abidjan pour être conduits, soit à Grand-Bassam, où à Dimbokro. Je continue de le dire, c’est une querelle de famille qui prend des proportions à la fois dramatiques et nationales.

‘’Quand on a attaché le fétiche ensemble dans l’obscurité, on ne le détache pas en public.’’

Je continue de conseiller aux uns et aux autres, publiquement ou en coulisses, de calmer le jeu. Quand on a attaché le fétiche ensemble dans l’obscurité, on ne le détache pas en public.

Le père veut corriger les fils devenus turbulents. Les enfants, des bébés gâtés notoires, jouent avec les clameurs… Si les bruits ne parvenaient à nos oreilles, nous autres, nous aurions haussé les épaules…

Le monde retient son souffle. Le Proche-Orient est de nouveau en ébullition. Certains analystes ont osé: attention, la troisième guerre mondiale n’est pas loin. L’équilibre de la terreur! Les USA ont frappé, l’Iran a répliqué. La République islamique parle même « de gifle » et ajoute « la vengeance est à venir ».

Le monde entier attendait la sortie de l’Oncle Sam. Le cow-boy américain a rangé son arsenal. Pour l’instant.

Le titre est de la rédaction

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :