[Côte d’Ivoire] Lancement des activités médicales des 22 ans d’existence de la Fsucom de Ouassakara-Attié : les organisateurs se félicitent des trois jours de ‘’succès’’ #santé

[Côte d’Ivoire] Lancement des activités médicales des 22 ans d’existence de la Fsucom de Ouassakara-Attié : les organisateurs se félicitent des trois jours de ‘’succès’’ #santé

La Formation sanitaire urbaine à base communautaire (Fsucom) de Yopougon Attié-Ouassakara se dit satisfaite du ‘’réel succès’’ du lancement des activités médicales de ses 22 ans d’existence à l’endroit de la communauté les 15, 16 et 17 mars 2018 dans l’enceinte dudit établissement sanitaire.

29 novembre 1995-15 mars 2018. Cela fait 22 ans 4 mois que la Fsucom de Ouassakara-Attié, au premier pont, quartier populaire de la commune de Yopougon, que chante l’artiste Billy Billy, soigne la communauté de 11 sous-quartiers qui représentent son aire sanitaire, sans oublier les autres malades et patients qui viennent d’ailleurs.

La cérémonie a été immortalisée par trois journées d’activités médicales internes avec des consultations et des dépistages gratuits grâce au président du conseil d’administration, Ouattara Clément en présence des chefs de la communauté et des chefs religieux ainsi que les autres présidents de conseil d’administration.

Sept bâches d’une vingtaine de chaises chacune, installées ça et là dans l’enceinte de l’établissement ont accueilli de nombreuses populations qui ont voulu bénéficier de consultations en médecine moderne gratuitement contre le diabète,  l’hypertension artérielle, les pathologies liées aux yeux et aux oreilles.

Les différents chefs de communauté et des chefs religieux ainsi que les autres pca ont apporté leur soutien

« La célébration des 22 ans de notre centre de santé se justifie par le fait qu’à cet âge, nous bénéficions d’un bloc dont les portes s’ouvriront bientôt et pour lequel nous remercions le Chef de l’État, S.E.M. Alassane Ouattara qui, depuis son ascension au pouvoir en 2011, ne cesse d’œuvrer pour la santé des populations », déclare M. Ouattara. Le PCA de la Fsucom de Ouassakara-Attié, par ailleurs, président de la Confédération des établissements sanitaires à base communautaire de Côte d’Ivoire (Cnaescom-Ci), Ouattara Clément, explique les raisons de l’hommage au chef de l’Etat. «À Ouassakara, le président Alassane Ouattara a posé un acte d’une grande magnanimité en donnant à notre établissement sanitaire deux blocs opératoires», révèle-t-il, non, sans rappeler qu’au sortir de la guerre (en 2011), le président de la République a instauré la politique de gratuité totale qui s’est muée quelques mois plus tard en gratuité ciblée ‘’pour permettre aux populations vulnérables de se soigner gratuitement’’.

Une organisation de qualité. Pendant les trois jours de consultations et de dépistages gratuits, l’objectif était d’atteindre 1500 personnes. Selon les organisateurs, l’attente a été largement dépassée et Ouassakara-Attié n’a pas failli à sa réputation de forte fréquentation de son établissement sanitaire comme le témoigne l’intérimaire du médecin-chef. « Nous sommes allés au-delà de 500 consultations et de dépistage par ticket par jour, sans compter ceux qui viennent sans ticket. C’est une réussite et cela traduit l’engouement de la communauté pour la Formation sanitaire », se réjouit Dr Chatigre Julie.

En attendant de faire ‘’le point exact’’ des trois jours de consultations et de dépistages, les populations ont afflué plus vers les pathologies liées aux yeux (ophtalmologie). Tout cela a été à la base  ‘’du grand succès’’, selon Dr Chatigre. Une réussite qui ne fait que donner raison à l’affluence de la communauté dans les aires sanitaires des 37 établissements sanitaires communautaires qui, selon les statistiques 2018 du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique ‘’offrent 80% des prestations de premier niveau dans le district d’Abidjan’’ et les 20% des prestations faites par les autres structures sanitaires publiques.

Au lancement des activités, le jeudi 15 mars pour les consultations et dépistages ouverts aux environs de 7h30min, sous l’une des sept bâches, l’infirmière Kassi Takia Chantal et son équipe enregistraient plus d’une centaine de patients vers 11h.

Pour mieux organiser ces consultations et dépistages, la présidence du conseil d’administration a fait confectionner trois différents tickets aux couleurs du drapeau ivoirien : l’orange pour la journée de jeudi, le blanc pour vendredi et vert pour samedi, ‘’pour éviter le désordre’’.  « Depuis quelques années, la Fscucom de Ouassakara-Attié s’est inscrite dans une démarche qualité interne en employant des agents d’accueil pour guider les malades et autres patients. Nous restons collés à cette démarche afin de donner un meilleur visage aux établissements sanitaires communautaires qui reçoivent une forte fréquentation. »

Placée sous le haut patronage du président du Pdci-Rda Henri Konan Bédié, initiateur des établissements sanitaires communautaires, la célébration des 22 ans connaîtra bientôt la date de son apothéose. Par ailleurs, elle sera marquée par la distinction des leaders communautaires, des meilleurs agents…

Au plan sportif, des trophées du nom de la marraine, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Raymonde Goudou récompenseront les vainqueurs de la marche du 2e et 3e âge, du cross populaire et la course des jeunes rollers.

Un concert géant mettra fin à la festivité avec la prestation des ‘’Garagistes’’ et d’autres artistes surprises.

Les établissements sanitaires urbains à base communautaire ont vu le jour en Côte d’Ivoire en 1999 à l’initiative de M. Henri Konan Bédié, alors président de la République. A ce jour, on compte 37 structures sanitaires communautaires uniquement dans le district d’Abidjan. Ils ont pour objectif de rapprocher les soins de santé des populations et de les associer à la gestion.

 

Kpan Charles

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :