[Côte d’Ivoire] Les élections n’effacent pas les problèmes (Par Pascal Roy)

[Côte d’Ivoire] Les élections n’effacent pas les problèmes (Par Pascal Roy)

Abidjan, 6-11-2020 (crocinfos.com) Les élections n’effacent pas les problèmes. En Côte d’Ivoire, nos acteurs politiques doivent se donner l’étoffe d’hommes d’État, c’est-à-dire des gens qui pensent à l’intérêt général et aux générations futures. Si l’on veut agir utilement, il faut travailler, sans délais, à rebâtir la confiance dans les institutions et dans le jeu politique, à reconstruire la confiance citoyenne collective. Il nous faut réveiller et revigorer la fraternité sociale et républicaine, malgré les différences communautaires, religieuses, idéologiques et politiques. La paix et la réconciliation, par l’enracinement démocratique et pour le développement social, doivent être un travail à temps plein. À défaut, nous viderons la mer avec une petite cuillère…!

‘’Si on peut essayer de prévoir l’avenir de l’humanité, il ne faut pas manquer de regarder de près ce qui est contenu dans le présent’’.

Nous n’avons plus le droit de nous décevoir à nouveau…! Nous devons comprendre que la réflexion sur le politique voire la science politique est une quête épistémologique qui transcende toutes les frontières dans l’effort de se connaître soi-même, autrui et de mieux connaître l’univers dans lequel le sort de toutes les espèces est inextricablement lié. Si on peut essayer de prévoir l’avenir de l’humanité, il ne faut pas manquer de regarder de près ce qui est contenu dans le présent.

‘’Dans notre nouveau paysage humain, cela semble être la voie précieuse pour notre génération et toutes celles à venir’’.

C’est pourquoi, les leaders politiques avisés devraient pouvoir se donner divers moyens pour disposer d’une équipe d’une base de connaissances très vastes et variées leur permettant de proposer des solutions crédibles aux problèmes très complexes du monde moderne et de se frayer le schéma adéquat du chemin de la conquête politique ou de la conservation démocratique du pouvoir politique, en dehors des cercles bruyants et bouillants d’amis excellant dans les ragots, dans la masse volumique des casseroles aussi sombres que le charbon brut, dans les délations, la fétichisation, les prophéties chamaniques, les orgies et le copinage démesuré.

Dans notre nouveau paysage humain, cela semble être la voie précieuse pour notre génération et toutes celles à venir.

Vivre, exister par la pensée et l’agir politiques, c’est aussi apprendre essentiellement à rendre le Grand encore plus Grand.

Soyons de brillantes aurores !

Œuvrons ensemble, toutes et tous, à dissiper l’obscurité d’aujourd’hui, de demain et donc de l’avenir !

Mon clin d’œil hebdomadaire…!!!

Pascal R.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )