[Côte d’Ivoire Mesures judiciaires contre Blé Goudé et Soro Guillaume] Les anciens de la Fesci réagissent

[Côte d’Ivoire Mesures judiciaires contre Blé Goudé et Soro Guillaume] Les anciens de la Fesci réagissent

‘’Saisissez cette opportunité offerte par la communauté internationale judiciaire’’, selon Ahipeaud Martial Joseph

Abidjan, le 29-05-2020 (crocinfos.com) Le bureau exécutif de l’Unafesci invite le gouvernement ivoirien à saisir l’opportunité offerte par la communauté internationale judiciaire, après la décision de la CPI de lever les mesures de restriction à l’acquittement de Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo.

Dans un communiqué du 28 mai 2020, le bureau exécutif national des anciens étudiants de la Fesci, dénommé Unafesci lance un message de réconciliation nationale au gouvernement ivoirien,suite à la décision de la CPI de lever les mesures de restriction à l’acquittement de Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo.

Aussi, l’Unafesci dont Charles Blé Goudé est membre, donc concerné par cette décision, se félicite enfin de la possibilité pour lui et l’ex-président, ivoirien Laurent Gbagbo, ‘’de prendre une part active dans le processus de réconciliation politique dans notre pays’’.

Le président du bureau exécutif national de l’Unafesci, Ahipeaud Martial Joseph, considère, une fois encore, que par cette décision, tout comme celle de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples, enjoignait le gouvernement ivoirien à lever le pied dans les procédures judiciaires engagées contre les proches de leur camarade, ancien secrétaire général de la Fesci, Soro Kigbafori Guillaume. « La CPI envoie un message fort au gouvernement ivoirien. Il s’agit, ici et maintenant, de saisir cette opportunité offerte par la Communauté Internationale Judiciaire, pour que les Ivoiriens s’asseyent autour d’une table et qu’ils trouvent des solutions idoines et consensuelles aux questions graves qui minent notre pays », conseille-t-il.

Pour l’Unafesci, cette perche tendue à la Côte d’Ivoire sera saisie par tous pour montrer ‘’sa maturité au monde, en faisant preuve de retenue, de sérénité et surtout, en mettant en avant, la grandeur et les intérêts de notre pays’’.

Par sa décision du 28 mai 2020, la CPI confirme la continuation de la procédure d’appel du procureur de la juridiction internationale. Cependant, elle lève toutes les restrictions imposées à Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo en février 2019.

Serges Mignon

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :