Accueil A LA UNE Patrice Yao, élu président au congrès du Gepci #patrondeséditeurs

[Côte d’Ivoire] Patrice Yao, élu président au congrès du Gepci #patrondeséditeurs

111
0
PARTAGER
Patrice Yao du groupe le Réveil est le nouveau président du Gepci

-Ouattara Siagnan et Charles Lambert Tra Bi se prononcent

Au terme du 4ème  congrès ordinaire du Groupement des Éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci), tenu à Grand-Bassam samedi et dimanche, le duo, Yao Patrice du quotidien le Nouveau Réveil et Sidibé Seydou de l’hebdomadaire Mousso d’Afrique.

Le DG du Nouveau Réveil, Yao Patrice, a été élu par acclamation à la présidence du bureau exécutif en remplacement d’Amédée Assi qui n’a rempilé pour un nouveau mandat. Pour sa part, Sidibé Seydou a remporté par 15 voix contre 10 à Allan Alliali et succède à la présidence du conseil d’administration (PCA) du Gepci, conduit par Hamidou Fomba de Supersport.

Le congrès s’est tenu sous le thème : « Quel écosystème pour la viabilité des entreprises de presse en Côte d’Ivoire. »

Kpan Charles

Ouattara Siagnan, le candidat qui s’est retiré et Charles Lambert Tra Bi du Fordpci se prononcent

Nous vous proposons à chaud les propos de, Ouattara Siagnan, directeur général du groupe Office sun (OS), le candidat qui s’est retiré au détriment de la candidature de Patrice Yao et de Charles Lambert Tra Bi, président du Forum des Directeurs de publication  de Côte d’Ivoire (Fordpci).

Ouattara Siagnan, directeur général du groupe, OS Édition :

« C’est dans l’union et l’entente que le Gepci peut réaliser de grandes choses »

Ouattara Siagnan

« De 60 entreprises de presse dévouées, notre association est passée 35, aujourd’hui nous ne sommes qu’une vingtaine d’entreprises à nous battre pour mettre à la Groupement des Éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Ndlr : Gepci) cela doit interpeller le président élu. Il faut qu’il mette en place un véritable plan social qui fera bénéficier toutes les entreprises de presse affiliées au Gepci.

Notre association a besoin d’un nouveau souffle. Il faut tendre la main à tous les autres chefs d’entreprise. Il faut se faire assister de nouvelles personnes capables, d’apporter un plus au Gepci. C’est dans l’union et l’entente que le président élu peut rassembler toutes les forces vives que sont les responsables des entreprises de presse. J’ai retiré ma candidature sans rien demander en retour pour que règne cette union et cette paix au sein du Gepci. Seules, l’union des intelligences et des idées peuvent faire grandir notre association.

Je souhaite beaucoup de succès et bon vent à M. Patrcice Yao pour sa brillante élection. »

Tra Bi Charles Lambert, président du Fordpci:

« Félicitations au président, Patrice Yao pour son élection à la tête du Gepci »

Charles Lambert Tra Bi

« Je me réjouis de la tenue et de l’issue du congrès du Groupement des Éditeurs de presse de Côte d’Ivoire, le Gepci. »Quel écosystème pour la viabilité des entreprises de presse en Côte d’Ivoire ». Tel est thème autour duquel s’est tenu le congrès. Je suis persuadé que ce congrès a permis aux éditeurs de presse de s’armer pour rendre viables leurs entreprises au profit de l’ensemble de la corporation. 

Par ma voix, le Forum des Directeurs de publication  de Côte d’Ivoire, le Fordpci, invité à cette rencontre, salue cette rencontre au terme de laquelle le Gepci, je pense, est sorti grandi et plus que jamais uni pour les défis futurs.  Bravo aux organisateurs et félicitations au président, Patrice Yao pour son élection à la tête du Gepci. »

Propos recueillis par mail par la rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici