[Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020] Seth Koko, porte-voix de l’opposition sous-régionale

[Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020] Seth Koko, porte-voix de l’opposition sous-régionale

Lagos, 18-09-2020 (lepointsur.com) Après la conférence de presse animée par le président de Générations et peuples solidaires (Gps), Guillaume Soro, jeudi 18 septembre 2020 à Paris, on sait un peu plus sur l’identité de celui qui va mener l’offensive des mouvements de l’opposition auprès des organisations sous-régionales et internationales.

Le leader du mouvement l’Alternative-CI, Seth Koko qui avait suspendu sa candidature à la présidentielle du 31 octobre 2020 en contestation de la candidature “illégale’’ d’Alassane Ouattara est à pied d’œuvre.

Il vient d’être reçu par l’ex-président du Nigeria, Olesegun Obassango, en sa résidence privée, dans l’État d’Ogub State. Arrivé au Nigeria dans le cadre de sa mission de consultation des organes de décision de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), le premier responsable du mouvement l’ALTERNATIVE-CI a eu le privilège d’échanger avec le président nigérian sur la situation sociopolitique en Côte d’Ivoire. Mais avant, il a préalablement été reçu à Lagos par le ministre de l’Intérieur du Nigeria, Rauf Aregbesola.

Le but de cette approche de Seth Koko, c’est d’obtenir le respect de la Constitution ivoirienne par le président sortant qui est à la fin de son 2e et dernier mandat, le report du scrutin, la recomposition des Commissions électorales indépendantes (CEI) locales et l’organisation d’une élection crédible, apaisée et inclusive.

« La Côte d’ivoire a assez souffert. Nous n’avons pas le droit de lui imposer une énième crise postélectorale en contribuant à la violation flagrante de sa Constitution. La politique est un métier où l’on fait la promotion de la démocratie avec un point d’honneur sur le respect du droit. Nous sommes convaincus que sous peu, le cas de la Côte d’Ivoire sera analysé par les constitutionnalistes de la Communauté Internationale dans le but de faire respecter la constitution ivoirienne », explique M. Seth Koko. Qui invite l’opposition à rester solidaire car, dira-t-il, « nous sommes convaincus de ce que le coup d’Etat civil du président Ouattara ne passera pas si nous parlons d’une seule voix ».

Au terme de sa mission au Nigéria, le leader de l’ALTERNATIVE-CI sera également reçu au siège de la CEDEAO, de l’ONU, de l’UA, de l’UE et de bien d’autres chancelleries africaines locales, puis au Ghana, avant de se rendre en Europe où il rencontrera les leaders politiques ivoiriens en exil.

Le 29 août dernier, le président du mouvement l’ALTERNATIVE-CI, Seth Koko s’est assigné la mission de porter la voix de l’opposition ivoirienne auprès des Organisations sous-régionales et internationales.

Georges Kouamé

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :