[Côte d’Ivoire Propagation de la Covid-19] Le Grand-Abidjan fait peur

[Côte d’Ivoire Propagation de la Covid-19] Le Grand-Abidjan fait peur

Le Grand-Abidjan, épicentre de la Covid-19 ne veut pas se débarrasser de cette mauvaise dénomination. Désordre, indiscipline, non-respect des mesures barrières.

Cette partie de la Côte d’Ivoire est une bombe à retardement à cause du sombre tableau qu’elle a présente de la propagation de la Covid-19, le mardi 12 mai. Deux mois après l’apparition de la maladie en Côte d’Ivoire, le pays vient d’enregistrer le taux le plus élevé de contamination ce jour avec 127 nouveaux cas de Covid-19 sur 506 échantillons prélevés, soit 25% de cas positifs, 02 guéris et 0 décès.

11 mars 2020-12 mai 2020. Cela fait deux mois que la Côte d’Ivoire a enregistré son premier  cas de la maladie à Covid-19. Cela fait aussi deux mois que la sensibilisation contre la propagation de la maladie est menée par le gouvernement, la société civile, les journalistes, etc.

Mais, la mauvaise habitude étant la seconde nature des populations du Grand-Abidjan, le Syndrome aigu respiratoire sévère-Cov-2 (Sars-cov-2), virus de la Covid-19, s’invitera à une échelle vertigineuse dans certains quartiers du district d’Abidjan.  Il faut le dire cru, c’est le contraire qui étonnera.

‘’Un lieu où ils se retrouvent plutôt pour se contaminer entre eux, au regard des scènes que nous avons pu observer’’.

L’attroupement de personnes, aujourd’hui, sans le moindre respect de la distance d’environ 50 cm dans certains centres de dépistage conduit à la réalisation d’une telle vision. Un lieu où ils se retrouvent plutôt pour se contaminer entre eux, au regard des scènes que nous avons pu observer.

Abidjan défie le coronavirus. Comme s’ils s’étaient retrouvés là pour un bal poussière, seuls quelques-uns portaient des masques. Ils étaient serrés les uns contre les autres, une image qui doit, en elle-même, servir de moyen de sensibilisation avec deux grosses croix rouges. C’est à croire que tous les messages et vidéos diffusés à la télévision, dans les radios, bref, dans les divers médias tombent encore dans des oreilles de sourd.

Pourtant, tous souhaitent que le gouvernement assouplisse les mesures arrêtées pour reprendre leurs activités, mais personne ne veut cependant faire le sacrifice pour protéger sa vie et celle des autres.

Dans ces conditions d’indiscipline généralisée où des groupes de jeunes jouent au football au nez et à la barbe de leurs parents sans que ces derniers ne lèvent le petit doigt, n’est pas surprenant de voir le Covid-19 se propager à tous les coins de rue à Abidjan.  Autant affirmer qu’à Abidjan, le virus de la Covid-19 est dans tous les coins de la rue.

Seuls ceux qui lavent régulièrement leurs mains avec du savons ou du gel hydroalcoolique, portent des masques, respectent les mesures de distanciation d’un mètre ou s’auto-confinent sauvent leur vie et celle des autres.

Point du jour : le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique a enregistré 127 nouveaux cas de Covid-19 sur 506 échantillons prélevés soit 25% de cas positifs, 02 guéris et 0 décès. La Côte d’Ivoire compte 1 857  cas confirmés dont 820 personnes guéries, 21 décès et 1016 cas actifs. Le nombre total d’échantillons est de 14 618.

L’espoir vient de l’intérieur où, depuis le 21 avril 2020, aucun cas de Covid 19 n’a été notifié. Tous les nouveaux cas positifs le sont dans le Grand-Abidjan où la majorité de la population défie la maladie qui défraie la chronique.

Le non-respect de ces mesures ayant pour but de freiner la propagation de la pandémie fait que le Grand Abidjan fait peur désormais.

Sériba Koné

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :