Accueil A LA UNE Quand le député Atta Yeboua manipule les textes du MFA (déclaration...

[Côte d’Ivoire] Quand le député Atta Yeboua manipule les textes du MFA (déclaration du porte-parole) #MFA

266
0
PARTAGER
"Le fondateur du MFA a subi le même sort"

-« Les décisions du bureau politique sont souveraines et s’appliquent à tous les militants, fût-il président de parti » Fofana Yaya

-À lire l’interview du porte-parole

Les textes disponibles dans le journal officiel

Nous  lisons  ce jour  dans la presse qu’une conférence de presse a été animée par le sieur Atta Yeboua, relative à « la convocation irrégulière d’une prétendue réunion extraordinaire de Bureau Politique ».

Au titre de la convocation d’un bureau politique : Voici ce que disent les textes du MFA

Selon les textes qui régissent notre parti :

L’article 20. 2 des statuts : ‘’ Pouvoir, rôle et fonctionnement ‘’

Le bureau politique se réunit tous les six mois en session ordinaire sur convocation du président du parti. Les convocations sont envoyées 15 jours avant la tenue de la réunion.

Le bureau politique peut se réunir à tout moment en session extraordinaire :

– Soit à l’initiative du président du parti ;

– Soit à la demande des deux –tiers (2/3) de ses membres. Il peut être présidé par un vice-président en cas d’absence du président.

Que le Sieur Atta Yeboua ait le courage de lire l’intégralité de l’article 20.2 des statuts tel qu’il a été  amendé lors du 1er Congrès Extraordinaire du MFA le 12 avril 2015.

Que le Sieur Atta Yeboua  sache que  c’est ce même bureau politique  en 2015 qui a  suspendu le camarade Anaky Kobena  à la tête de notre parti  et a permis  à l’ex président Azoumana Moutayé d’assurer l’intérim jusqu’au premier congrès  extraordinaire. Les actes sont similaires, c’est un cas de jurisprudence,  les mêmes causes produisent  toujours les mêmes effets.

Que les décisions du bureau politique sont souveraines et s’appliquent à tous les militants, fût-il président de parti.

Nous profitons de cette occasion pour lancer un appel  au rassemblement et demandons  à tous nos militants de rester sereins et mobilisés en vue de prendre part au deuxième congrès extraordinaire de notre parti prévu dans un délai de 90 jours.

Fofana Yaya, porte-parole

[Interview] Fofana Yaya, porte-parole du MFA : « Moutayé est fini »

Plus d’une semaine après la décision de suspension d’Azoumana Mouatyé de la tête du Mouvement des forces d’avenir , Yaya Fofana , le porte parole de cette formation invite les militants à l’union.

Votre parti va de destitution en destitution. Qu’est-ce qui se passe au MFA ?

La série de destitutions qu’a connue notre parti montre que le MFA est une grande institution politique où ses cadres respectent les règles démocratiques, à savoir la règle de la majorité, c’est-à-dire les décisions sont prises à la majorité.

Pourquoi décider de suspendre Azoumana Moutayé. Qu’est-ce que vous lui reprocher ?

L’ex président Azoumana Moutayé a été destitué conformément aux statuts et règlement intérieur de notre parti. Les griefs qui lui sont reprochés, selon les militants sont, entres autres la non animation du parti, toutes les activités du parti se résumaient à lui-même et à son village où en tant que président, ministre et député sortant il a été battu par un candidat indépendant. A ces griefs, il faut ajouter la mise à l’écart des instances du parti au profit d’un fan club et d’une mutuelle de village avec lesquels il gérait notre parti.

N’est-ce pas les mêmes griefs contre Anaky qui refont surface ?

Les griefs reprochés à Moutaye sont différents de ce qu’on avait réproché à Anaky. Le MFA a une particularité, c’est que le président du parti n’a pas un pouvoir plénipotentiaire. Avant de prendre une quelconque décision engageant notre parti le président doit consulter le Bureau politique qui est l’organe suprême. L’ex président Moutayé avait du mépris pour les cadres et les instances qui l’ont porté à la tête du parti. En effet, depuis son élection à la tête du MFA il y a deux ans, il empêchait que les réunions se tiennent régulièrement, et opposait les cadres du parti les uns aux autres. Il était vraiment loin du leader en qui nous avons placé notre confiance pour un MFA rassemblé, debout et prêt à relever les défis.

Il se dite qu’un parti politique tire les ficelles dans cette crise? Vrai ou faux ?

Quel parti ?

Le parti au pouvoir serait derrière cette action …

C’est vraiment regrettable qu’on accuse à tort et à travers ce parti frère, qui n’a rien avoir avec notre prise de responsabilité. La nouvelle direction du MFA a pris attache avec tous les partis membres du RHDP afin de leur présenter l’actualité qui prévaut en notre sein. Nous ne pouvons rencontrer les partis membres du RHDP sans respecter le protocole. C’est pour cela que nous avons commencé par le président du Directoire du RHDP, le Ministre Amadou Soumahoro et après nous avons été reçus par l’UDPCI, l’UPCI et le PIT.

Malgré vos actions, Moutayé dit être toujours à son poste ?

L’ex président Moutayé livre son baroud d’honneur. Il sait bien que le Bureau politique est l’organe suprême de notre parti dont les décisions souveraines s’appliquent à tous les militants. Moutayé est fini.

Fût-il président ?

Le fondateur du MFA a subi le même sort. Nous demandons à l’ex président Moutayé le respect des textes dont nous nous sommes dotés lors du premier congrès extraordinaire le 12 avril 2015. Le MFA a beaucoup souffert de son instabilité. Je demande à tous nos militants de rester mobilisés et soudés autour de notre credo : «vérité –justice et partage » pour prendre part au deuxième congrès extraordinaire de notre parti.

Qu’est ce qui est prévu ces jours-ci ?

Le MFA est en pleine construction. Je lance un appel au rassemblement à tous pour soutenir la nouvelle direction du MFA. Le défi qui nous attend, ce sont les échéances générales de 2020. Nous allons très rapidement déclencher le processus d’organisation du deuxième congrès extraordinaire pour restaurer l’image de notre parti en vue de participer activement à la construction du parti RHDP et au développement de la Côte d’Ivoire.

Interview réalisée par Le quotidien Nord –Sud de mardi 5 sept 2017

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici