(Côte d’Ivoire Réouverture des frontières aériennes) A qui profite la reprise des vols internationaux le  1er juillet ?

(Côte d’Ivoire Réouverture des frontières aériennes) A qui profite la reprise des vols internationaux le 1er juillet ?

Au sortir du dernier conseil de sécurité, tenu à Abidjan la semaine dernière, il a été décidé de la réouverture des frontières aériennes à partir du 1er juillet 2020. L’information a été donnée par le ministre de la santé et de l’hygiène publique Aka Aouélé au cours d’un point de presse. De par cette décision, la Côte d’Ivoire, on peut le dire passe à un confinement international même si, les frontières terrestres et maritimes restent fermées au moins jusqu’au 15 juillet. L’état d’urgence et le bouclage de la région d’Abidjan, qui concentre 96 % des quelque 9214 cas de coronavirus (dont 66 morts) recensés dans le pays selon le ministre, restent également en vigueur au moins jusqu’au 15 juillet, a-t-il précisé. Toutefois, Aka Aouélé a renchéri, « les voyageurs arrivant en Côte d’Ivoire feront l’objet d’un contrôle à l’arrivée et d’un suivi pendant leur séjour grâce à un système de géolocalisation, a assuré le ministre.

Pour rappel, pour cause de la maladie à coronavirus, les frontières ivoiriennes étaient hermétiquement fermées depuis 3 mois. Le gouvernement avait allégé il y a un mois ses mesures de lutte contre la pandémie. Cela s’était traduit par la levée du couvre-feu, la reprise progressive des cours et la réouverture des commerces et restaurants, sauf les lieux de spectacle et les boîtes de nuit. Pour certains observateurs, cette décision, apparaît on ne peut plus hâtive vu que, l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine(Uemoa) dont fait partie la Côte d’Ivoire a choisi la date du 15 juillet pour la réouverture des frontières aériennes. Alors, d’où vient-il que les autorités ivoiriennes décident de la réouverture desdites frontières, si ce n’est pour favoriser certaines compagnies au détriment d’autres. A l’analyse, cette décision, si elle venait à prendre effet, à partir du 1er juillet, elle poserait l’épineuse question de l’égalité entre les différentes compagnies de transport qui desservent l’espace aérien ivoirien. Car point n’est besoin de rappeler que certaines compagnies n’auront pas les mêmes avantages que Corsair ou autres considérées comme des partenaires commerciaux de la Côte d’Ivoire et d’Air Côte d’Ivoire, la compagnie aérienne nationale.

Poids lourd économique francophone de l’Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire est l’un des premiers pays africains à annoncer la reprise de ses vols internationaux. La Zambie a annoncé jeudi la réouverture immédiate de ses frontières aériennes pour relancer son économie. Le Liberia doit rouvrir dimanche l’aéroport international de Monrovia.

EKB

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :