[Côte d’Ivoire Santé] La République de Corée et l’Unicef au secours de l’éducation et la santé des filles

[Côte d’Ivoire Santé] La République de Corée et l’Unicef au secours de l’éducation et la santé des filles

-‘’5 filles adolescentes sont nouvellement infectées par le sida en Côte d’Ivoire’’, selon l’INS

La République de Corée s’associe à l’UNICEF, à travers l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA), dans le cadre d’un projet intitulé : Créer un environnement d’apprentissage adapté aux enfants dans les régions défavorisées et fragiles du nord de la Côte d’Ivoire et protéger les adolescents des risques du VIH/SIDA.

Le projet de 3,4 milliards FCFA vise à favoriser l’éducation des filles et à prévenir la propagation du VIH chez les adolescentes et les jeunes femmes, dans le Nord-Ouest de la Côte d’Ivoire, tout particulièrement dans les régions d’Odienné, de Minignan et de Touba.

La cérémonie de lancement du projet d’une durée de trois ans, a eu lieu au bureau de l’UNICEF à Abidjan, le 14 septembre 2018, en présence de SEM. Rhee Young-II ambassadeur de la République de Corée, de M. Park Wankyu, représentant de KOICA en Côte d’Ivoire, du Dr. Aboubacar Kampo, Représentant résident de l’UNICEF en Côte d’Ivoire, ainsi que du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant et du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et la Formation professionnelle de Côte d’Ivoire.

Cérémonie de signature entre KOICA et l’UNICEF

« Ayant fait partie des pays bénéficiaires d’aides internationales, la Corée figure aujourd’hui en bonne place, au nombre des pays donateurs qui accompagnent les pays en voie de développement. Dans ce contexte, la Corée s’engage activement dans le développement de son ami, la Côte d’Ivoire, à travers ses divers projets de coopération au développement. Ce projet qui nous réunit aujourd’hui, permettra à environ 100 mille filles du Nord de la Côte d’Ivoire d’aller à l’école et de poursuivre leurs études dans de meilleures conditions. Je crois que cela constituera une occasion de rappeler l’importance de l’éducation, non seulement aux enseignants, aux élèves et parents d’élèves dans la région bénéficiaire, mais aussi aux 10 mille foyers du pays. Pour y arriver, le gouvernement coréen continuera à travailler étroitement avec l’UNICEF en Côte d’Ivoire», a indiqué SEM Rhee Young-II, ambassadeur de la République de Corée.

En Côte d’Ivoire, bien que la scolarisation soit obligatoire pour les enfants de 6 à 16 ans, près de 2 millions d’enfants ne vont pas à l’école et la majorité sont des filles, selon l’Institut national des statistiques (INS). De plus, si la lutte contre le VIH/SIDA a connu des avancées dans la prévention de la transmission de la mère à l’enfant, l’infection continue de progresser chez les adolescents, tout particulièrement chez les jeunes filles. « Chaque jour, cinq filles adolescentes sont nouvellement infectées par le SIDA en Côte d’Ivoire », précise l’institut.

« Au nom de chaque enfant de Côte d’Ivoire, l’UNICEF remercie l’Ambassade de la République de Corée, à travers KOICA, pour son engagement pour l’éducation et la santé des filles. L’éducation est cruciale pour le développement d’un pays et un nécessaire pour briser le cycle de la pauvreté», soutient Dr Aboubacar Kampo, représentant résident de l’UNICEF en Côte d’Ivoire.

Ce projet est le deuxième projet d’envergure soutenu par la Corée, à travers Koica en Côte d’Ivoire, qui touche tout particulièrement les filles et les femmes. KOICA soutient également la santé des mères dans le cadre d’un projet de prévention et de traitement de la fistule obstétricale avec UNFPA.

Kpan Charles avec le Sercom Ramedeci

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )