[Côte d’Ivoire Sécurité] Pourquoi le ministre Vagondo Diomandé était dans les localités frontalières de l’Ouest du pays

[Côte d’Ivoire Sécurité] Pourquoi le ministre Vagondo Diomandé était dans les localités frontalières de l’Ouest du pays

Man, le 03-09-2020 (crocinfos.com) Le ministre ivoirien de la Sécurité et de la Protection civile, GAL Vagondo Diomande, a effectué une visite de travail lundi 31 août 2020, dans les localités de Goulaleu, Bin-Houyé, Zouan-Hounien et Danané, en compagnie de Mme Mahi Clarisse, directrice générale adjointe de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS), des cadres et élus des ces régions.

Le ministre Vagondo Diomandé et sa délégation ont été accueillis dans la liesse populaire partout, où ils sont passés

C’est au pas de course que le ministre Vagondo Diomandé s’est rendu à Goulaleu, Bin-Houyé, Zouan-Hounien et Danané, des localités situées dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire en compagnie de Mme Mahi Clarisse, pour parler de renforcement de la sécurité avec les différentes couches socio-professionnelles des populations.

À l’étape de Goulaleu, il a exhorté les jeunes à bâtir leur avenir et à se détourner des personnes qui viennent leur miroiter des lendemains incertains en les poussant dans la rue. Avant de leur expliquer sa mission au gouvernement. « La mission qui m’a a été confiée par le président de la République est le maintien de l’ordre sur l’ensemble du territoire. À cet effet, j’ai obligation de faire mon travail avec beaucoup de rigueur. Je suis là, pour protéger les ivoiriens et tous ceux qui vivent avec nous. Tous ceux qui estiment qu’ils peuvent perturber, tranquillement la quiétude des populations, se trompent lourdement. Ils seront sévèrement combattus. Le souhait du gouvernement, c’est d’offrir un cadre sécurisé et apaisé, à ses concitoyens. Nous n’accepterons aucun débordement », a martelé le ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

À Bin-Houyé, il a visité les sites de la gendarmerie et de la trésorerie de la ville à réhabiliter, avant de se rendre au poste frontière de Dohouba à la frontière du Libéria.

Ici, sur le bac du fleuve Nuon, au poste de Dohouba à la frontière du Libéria.

Au pas de course, le ministre et sa délégation se sont rendus à Zouan-Hounien, où il a réitéré aux populations, particulièrement aux jeunes, le vœu de se prendre en charge et ‘’à plus de responsabilité’’. Par ailleurs, il a annoncé l’ouverture ‘’très prochaine’’ du commissariat de police réhabilité.

À Danané, dernière étape d’un périple, dans les zones frontalières de l’Ouest du pays, il a exhorté les parents à accompagner la jeunesse sur le chemin de la paix pour bâtir un développement durable tel que prôné par le président Alassane Ouattara. « J’ai également salué l’union sacrée des cadres, un symbole fort de cohésion et de stabilité », a-t-il indiqué.

Une visite de travail que Mme Mahi Clarisse a salué. Elle a saisi l’occasion pour remercier le président de la République, Alassane Ouattara, et le Premier ministre, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko. « Accueillir un membre du gouvernement dans notre région est un signe annonciateur de développement. Nous remercions le président de la République et le chef du gouvernement», a-t-elle indiqué.

Simplice Tiagbeu, correspondant régional

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :