[Côte d’Ivoire Soulèvement à la Maca] Koné Kassoum alias ‘’La Machine’’ tombé dans son propre piège

[Côte d’Ivoire Soulèvement à la Maca] Koné Kassoum alias ‘’La Machine’’ tombé dans son propre piège

Le désormais séquestreur de journaliste, Koné Kassoum alias ‘’La Machine’’, vient d’essuyer la colère des détenus de la Maison d’arrêt et de correction (Maca) où il avait orchestré un soulèvement de prisonniers qui s’est retourné contre lui, ce mercredi 20 mai.

Après avoir été entendu, le 7 mai dernier, par la Brigade de gendarmerie dans l’affaire du journaliste de l’Intelligent d’Abidjan Claude Dassé, ‘’séquestré’’ et ‘’violenté’’ à la Maca, ‘’La Machine’’ préparait un soulèvement de détenus pour redorer son image ternie par la presse et les réseaux sociaux.

De sources proches du Syndicat national du personnel de l’administration pénitentiaire de Côte d’Ivoire (Synapapci), du Syndicat national des agents pénitentiaires de Côte d’Ivoire (Synapci) et du Syndicat des agents pénitentiaires de Côte d’Ivoire (Syapci), Koné Kassoum aurait pris attache avec plusieurs détenus pour mener un soulèvement au sein de la Maca.

Comme dans un film, il avait tout préparé. Au moment où, la tension allait être vive entre les détenus et l’administration, c’est en ce moment qu’il allait entrer en scène pour les calmer. Ces ‘’loups’’ allaient se transformer en ‘’agneaux’’ l’écouter religieusement. Il allait utiliser les films (images et vidéos) qu’il allait balancer sur les réseaux sociaux pour montrer qu’il demeure l’élément du consensus de cette prison.

Malheureusement, c’est lui qui sera la vraie victime et son image sera ternie à jamais. En cause. De bouche à oreille, la majorité des détenus ont plutôt préparé le coup contre lui. Dès qu’il a mis les pieds dans l’enceinte de la prison, la vague de protestation n’était pas celle qu’il attendait des détenus, mais s’était contre lui que les prisonniers fonçaient en masse. Il a pris ses jambes à son coup pour éviter de perdre sa vie.

Une fois dehors, il s’est saisi de l’arme d’un des éléments des Forces armées de Côte d’Ivoire (Faci) de garde pour tirer des coups de feu en l’air. Ce qui a ameuté toute la Maca et les résidences des gardes pénitentiaires de ce qui se passait.

Outre son attitude d’entrée et de sortie de la Maca sans aucun contrôle, faisant de Koné Kassoum alias ‘’La Machine’’ le chef de ce lieu, il est accusé de faire rentrer de la drogue, surtout de la cocaïne. ‘’Une grande première’’ dans cette prison, selon certains détenus et des gardes pénitentiaires.

Comment ce simple mécanicien bien connu à Koumassi, qui ne doit son salut qu’aux armes qu’il a prises pendant la rébellion, peut-il se comporter ainsi dans une administration respectée sans en être inquiété ? Alors que la presse révèle dans les moindres détails l’attitude belliqueuse de Koné Kassoum, et que les réseaux sociaux appuient cela par des vidéos, pendant ce temps ‘’La Machine’’ broie tout sur son passage même les consignes de sa hiérarchie et ‘’puis y a rien’’.

Concernant l’affaire du journaliste séquestré et violenté à la Maca,  le ministère de la Justice  et des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire a indiqué dans une note d’informations, le mercredi 13 mai 2020,  avoir instruit le procureur  de la République près du Tribunal de diligenter une enquête ‘’en vue de faire la lumière sur cette affaire’’.

L’Autorité nationale de la presse (ANP) a appuyé, le lendemain, le communiqué du ministère de la Justice en appelant l’ensemble  de la presse ‘’à la mesure’’ et ‘’à rester professionnelle’’, en évitant de distiller des conclusions catégoriques susceptibles de biaiser l’instruction en cours.  Samba Koné, président de l’ANP, ‘’tient à l’élucidation des faits qui, s’ils étaient avérés, constitueraient un réel recul de la démocratie et une atteinte  grave à la liberté de la presse’’.

Selon nos sources, le Synapapci, Synapci et le Syapci ont eu un échange avec le ministère de la Justice, le mardi 19 mai, pour avoir une idée de la suite judiciaire dans l’affaire ‘’ La Machine’’.

Entre élucidation des faits qui n’ont que trop duré, Koné Kassoum alias ‘’La Machine’’ est, en ce moment, mal barré, mais pas ses complices qui, sûrement, vont entretenir son réseau par d’autres moyens.

Serges Mignon

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :