Côte d’Ivoire : vers une assignation à résidence ou une mise en examen de Soul To Soul ?

Côte d’Ivoire : vers une assignation à résidence ou une mise en examen de Soul To Soul ?

Souleymane Kamaraté dit Soul To Soul, le chef du protocole du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a été entendu vendredi 26 mai 2017, pour la première fois par des éléments de la Brigade de recherches de la Gendarmerie nationale sur la découverte le 15 mai d’une cache d’armes à Bouaké. Dans un vacarme ahurissant dehors, soutenu par des amis, proches et mouvements de soutien.  Après quatre auditions laborieuses de longues heures, les tensions ont baissé, tant sur les réseaux sociaux qu’au sein de ses partisans, mais l’affaire suit son cours.

Soul To Soul (en boubou blanc) est toujours dans l’œil des enquêteurs. Ph.Dr

Le lundi 3 juillet 2017, le domicile abidjanais du chef de protocole du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a été perquisitionné. Les gendarmes ont mis la main sur deux portables de Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul. Pour justifier l’acte et mettre fin à certains commentaires, le procureur de la République, Richard Adou a, dans un communiqué de presse préciser que « le code de procédure pénale ivoirien n’exige pas de mandat pour effectuer une perquisition domiciliaire. » Non sans indiquer ce qui suit : « Le parquet a pris une réquisition en date du 07 juin 2017, aux fins de perquisitions sur l’ensemble du territoire de la République. » Avant d’indiquer que Kamaraté Souleymane sera auditionné le jeudi 5 juillet 2017, pour la 5ème fois.

Vers une assignation à résidence ou une mise en examen

Les bruits de soutien ont, sûrement, permis au protocole du président de l’Assemblée nationale, d’éviter une garde-à-vue. Mais les signes d’une assignation à résidence ou d’une mise en examen se dessinent. Pour prévenir sur cet état de fait, Adou Richard, met le pied dans le plat subtilement: « Le parquet réitère son appel à toutes les personnes qui détiennent encore des armes, de les déposer au risque de s’exposer à des poursuites pénales et aux peines sévères réprimant les actes de détention et d’entreposage des armes de la première catégorie. »

Souleymane Kamaraté dit Soul to Soul, est visé par une enquête sur la découverte de cache d’armes à son domicile de Bouaké le 15 mai 2017 lors de la mutinerie de militaires du 12 au 16 du même mois.

Kpan Charles

TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )