[Côte d’Ivoire /Violation du code de travail à Fraternité Matin] Deux ex-employés réclament plus de 30 millions FCFA à l’entreprise

[Côte d’Ivoire /Violation du code de travail à Fraternité Matin] Deux ex-employés réclament plus de 30 millions FCFA à l’entreprise

« Constitue un licenciement pour motif économique, le licenciement opéré par un employeur en raison d’une suppression ou transformation d’emploi, consécutives notamment à des mutations technologiques, à une restructuration ou à des difficultés économiques de nature à compromettre l’équilibre financier de l’entreprise.

Le travailleur congédié par suite de licenciement pour motif économique bénéficie pendant deux ans d’une priorité d’embauche dans la même catégorie d’emploi.Le travailleur bénéficiant d’une priorité d’embauche est tenu de communiquer à son employeur tout changement d’adresse survenu après son départ de l’établissement. L’employeur est alors tenu, en cas de vacance d’emploi, d’aviser le travailleur intéressé par tout moyen laissant trace écrite », article 18.9 du Code du Travail. Cette disposition du Code du Travail a été royalement violée par le directeur général, Konan Kouassi Venance depuis le 18 décembre (date de mise en application du processus de licenciement des 123 employés).

Des recrutements de nouveaux employés ont suivi immédiatement ce processus. Ainsi, trois secrétaires de rédaction, un assistant particulier du DG, un chef de service stratégie marketing et communication, un Directeur des affaires administratives et financières (DAAF), un chef de service audit interne, un responsable des moyens généraux, des chauffeurs…ont été recrutés avec en prime, des salaires plus conséquents que ceux perçus naguère par certains déflatés. « Le constat est amer et aujourd’hui l’on réalise que cette opération de licenciement de 123 agents pour motif économique a été un prétexte pour le DG Venance Konan, afin de régler ses comptes avec certains employés jugés indésirables. Car, quelques semaines ont suffi pour que l’on assiste à un recrutement massif de ses parents, amis, connaissances dans l’entreprise. C’est vraiment déplorable. Ce qui est encore plus choquant, c’est la complicité de la tutelle. Tout le monde regarde Venance Konan faire ce qu’il veut dans l’entreprise », s’est indigné un cadre de l’entreprise.

Des employés dénoncent aussi le train de vie élevé du DG et de sonDga. En effet, juste après le plan social, ces deux responsables ont renouvelé leur parc –auto en s’octroyant des véhicules de commandement dont les prix oscillent entre 40 et 50 millions de FCFA. Dans les jours à venir, ils ont décidé de fêter les 55 ans d’une entreprise qui a jeté dans la rue, plus d’une centaine de familles. Certains employés s’expliquent difficilement cette incongruité de la direction de Frat Mat qui frise le cynisme, alorsque les droits des déflatés n’ont pas été correctement payés. Ce qui suscite d’ailleurs le foisonnement de procès contre l’entreprise. Notons que Zibo Abdoulaye, ancien chef des Vigiles qui a été accusé de vol a gagné son procès contre Frat Mat. L’entreprise doit lui payer 28 millions FCFA comme dommages et intérêts.

Brou Presthone et Théodore Koffi Sinzé attendent le verdict de leur action en justice contre Frat Mat pour licenciement abusif dans le courtant du mois en cours. Ils réclament plus de 35 millions de FCFA pour dommages et intérêts. L’ancien médecin de l’entreprise, Dr. Hovi envisage aussi saisir la justice pour non paiement de ses droits et surtout pour un licenciement abusif.Elleréclameà son tour environ 52 millions de FCFA. Le collectif des employés qui regroupe 89 personnes a saisi la Centrale Dignité pour engager une action judiciaire contre Frat mat pour n’avoir pas payé correctement leurs droits légaux. Ce collectif réclame environ 100 millions FCFA. En somme, le ciel s’assombrit pour Venance Konan et son équipe qui ont réussi à détruire les fondamentaux de cette boite en 8 ans de gestion désastreuse.

Le mardi 5 novembre, le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré a fait un bref passage (5 mn environ), dans l’entreprise pour dit-on vérifier les acquis du Plan social. S’il en existe !

K.B (Une correspondance particulière)

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )
%d blogueurs aiment cette page :