[Côte d’Ivoire Zouan-Hounien] Ce que Mme Clarisse Mahi a conseillé à ses ‘’parents’’ de Yeleu

[Côte d’Ivoire Zouan-Hounien] Ce que Mme Clarisse Mahi a conseillé à ses ‘’parents’’ de Yeleu

-‘’Le Président Alassane attache du prix à votre cri du cœur’’

Zouan-Hounien, le 12-09-2020 (crocinfos.com) Agenda chargé pour Mme Kayo Slaha Clarisse épse Mahi, directrice adjointe de la Cnps qui, en déplacement à Bin-Houyé, était à Yéleu dans le département à Zouan-Hounien, le 12 septembre à l’invitation de Me Germaine Déa.

Après Gliouleu, dans la sous-préfecture de Goulaleu, la veille, Mme Kayo Slaha Clarisse épse Mahi s’est rendue le lendemain, 12 septembre à Yeleu. Dans cette partie du département de Zouan-Hounien, elle a fait partager sa vision de l’amour du développement aux ressortissants de cette contrée.

À Yeleu, les garants de la tradition sont sont sortis pour écouter Mme Kayo Slaha Clarisse épse Mahi

En marge des festivités d’hommage à Me Germaine Dea à Yeleu où elle était l’invitée d’honneur, en sa qualité de membre du directoire du Rhdp, Mme Kayo Slaha Clarisse épse Mahi a invité ses ‘’parents’’ de la sous-préfecture de Yeleu (pas encore pourvue de son premier commandant), à faire le choix du développement. Pour la porte-parole adjointe du Rhdp, le président Alassane Ouattara attache du prix à leur cri du cœur. Mieux, Mme Mahi est ‘’convaincue’’ que ce n’est pas la politique politicienne qu’il faut mener, mais accorder du crédit à celui qui est prêt à apporter l’épanouissement et le développement dans la région. « Vous parliez à l’instant du sous-préfet qui n’est pas encore affecté. Nous remonterons l’information vers l’autorité compétente, et je reste persuadée que des oreilles attentives nous écouterons. Les autres doléances dont l’aire de jeu pour la jeunesse seront effectives, car le président Alassane Ouattara a amorcé un programme qui prend en compte tous les aspects d’une vie harmonieuse », a rassuré la DGA de la Cnps.

Par ailleurs, elle a plaidé pour la scolarisation des jeunes filles afin qu’elles soient au même niveau de considération comme les jeunes garçons, traduit sa gratitude et demander aux parents de faire confiance aux filles. Car, selon elle, leur souci, c’est d’apporter, en retour, le développement dans la région. « Jamais nous (Ndlr : filles), ne trahirons votre confiance », a-t-elle avant d’ajouter, la fille scolarisée qui travaille comme Germaine Dea est aussi très utile à son village que le garçon.»

Ensuite, elle a indiqué que l’hommage rendu à  Me Germaine Déa est une marque de considération à la femme et la reconnaissance des actes qu’elle a posés au profit de son village.

Pour conclure, elle a informé l’assistance  du statut du nouveau commissariat de Zouan-Hounien. Une manière, pour elle, de leur expliquer que le développement s’accompagne de mesure sécuritaire, et le président Alassane Ouattara y prête une oreille attentive. « Le commissariat actuel de Zouan-Hounien est passé du statut de simple commissariat à celui de commissariat mixte. C’est-à-dire un commissariat dont la compétence s’étend désormais à la surveillance de nos frontières avec le Liberia. Les agents seront sous le commandement du commissaire, Kra. Le développement en question s’accompagne des Hommes prêts à vous sécuriser », a renchéri l’ex-députée élue de Bin-Houyé.

Simplice Tiagbeu, Correspondant dans le Tonkpi

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :