[De l’autorégulation à la régulation] La longue marche de Samba Koné

[De l’autorégulation à la régulation] La longue marche de Samba Koné

Anciennement président de l’Observatoire de la liberté de la presse, de l’éthique et la déontologie (Olped), le journaliste-écrivain, Samba Koné vient d’être nommé ce jour, au Conseil des ministres à la tête de l’Autorité nationale de la Presse (ANP).

Le journaliste-écrivain, Samba Koné, est depuis ce mercredi, le nouveau président de l’Autorité nationale de la presse en remplacement d’un autre journaliste, Raphaël Lakpé nommé au Conseil de surveillance de l’Aderiz (Autorité de développement de la riziculture).

Journaliste émérite, consultant et formateur au plan national international, Samba Koné fut directeur central de l’Agence ivoirienne de la presse. Il avait fait les beaux jours de l’Observatoire de la liberté de la presse, de l’éthique et la déontologie (Olped), puis dirigé des mains de maître, le Réseau des instances africaines d’autorégulation des médias (Riaam). Il est aussi l’auteur de l’ouvrage ‘’Information & Désinformation’’, un livre qui dépeint la mauvaise pratique du métier de journalisme.

C’est un sachant du secteur des médias qui vient prendre en main cette institution dont l’objectif est de réguler le secteur de la presse écrite, chargée de garantir la mission d’intérêt général de la presse et de pluralisme de la presse : veiller au respect des règles relatives à la création des entreprises de presse, au respect par les entreprises de presse et les journalistes, des textes qui régissent la profession, au respect de l’éthique et de la déontologie du journaliste, à la propriété et aux ressources des entreprises de presse….

Cette fois-ci, il va taper du poing sur la table en sanctionnant les abus et manquements des règles du métier de journalisme dans la presse.

Hervé Zian (stagiaire)

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :