[Décès de Wattao] Ce que le Gal Michel Gondi Gueu n’a jamais dit du colonel-major

[Décès de Wattao] Ce que le Gal Michel Gondi Gueu n’a jamais dit du colonel-major

Le général de corps d’armée à la retraite, Michel Gondi Gueu, a appris avec tristesse et douleur, la disparition du colonel-major Issiaka Ouattara dit Wattao, le 6 janvier 2020.

Dans son témoignage dont nous avons reçu copie ce jour, le général Michel Gondi Gueu rappelle que Wattao l’a toujours appelé ‘’papa ou le vieux’’.  À l’en croire, c’était un ‘’garçon très respectueux et très humble’’. « Combattant intrépide, j’étais en contact permanent avec lui, surtout pendant les assauts contre le bunker du Président Gbagbo », se rappelle-t-il.

Le général de brigade, Michel Gondi Gueu, sur le théâtre des opérations le 11 avril 2011. À sa droite, le Cdt Issiaka Ouattara dit Wattao et à sa gauche le colonel Karim Ouattara. Ph. Archives Dr

Pendant la journée du 11 avril 2011, chute du pouvoir de Laurent Gbagbo, à Abidjan le Gal Gondi Gueu révèle que, lorsque le général Béréna, alors commandant de l’Onuci (Ndlr : Opération des nations unies en Côte d’Ivoire) lui a demandé d’informer Wattao ‘’de préserver la vie du Président Gbagbo’’, il lui a répondu : « Mon vieux, compte sur moi ».

Selon le général de corps d’armée à la retraite, le décès d’Issiaka Ouattara est ‘’une grosse perte pour l’armée ivoirienne.’’ « Paix à son âme et sincères condoléances à sa famille biologique et toute la population de Doropo. Mes condoléances vont aussi à l’endroit de toutes les Forces de Défense et de Sécurité avec à leur tête le chef suprême des armées », conclut-il.

Le colonel-major Issiaka Ouattara est décédé à New York aux Etats-Unis, le lundi 6 janvier 2020.

Kpan Charles

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )
%d blogueurs aiment cette page :