Accueil A LA UNE ‘’Femmes, occupez les médias !’’ : voici la composition de l’Observatoire Femmes...

‘’Femmes, occupez les médias !’’ : voici la composition de l’Observatoire Femmes et Médias en Côte d’Ivoire #femomedia

124
0
PARTAGER
L'Observatoire Femmes et Médias Côte d'Ivoire.

Le projet : ‘’Femmes, occupez les médias !’’ a rendu public la composition l’Observatoire Femmes et Médias en Côte d’Ivoire le jeudi 21 décembre 2017, au cours d’une conférence publique sur le thème central: ‘’La pertinence d’une loi sur la parité homme-femme’’.

Une vue des différentes communicatrices.

C’est un Observatoire composé de la société civile et des représentants des médias, ‘’pour la première année’’. Cependant, dans le cadre de l’évolution prévue des activités du projet, la composition de l’Observatoire sera élargie à quelques représentants du sous-secteur des radios locales, des organisations de développement de base (ODB) et de jeunes filles.

Au titre des organisations des médias, il y a trois membres :

-Mme Agnès Kraidy (Présidente du Réseau des Femmes journalistes et professionnelles de la Communication de Côte d’Ivoire (Refjpci)

-Mme Oumou Dosso (Présidente du réseau Wimn Côte d’Ivoire in Média network (Graça Machel Fund)

-Zio Moussa (Président du Comité de Direction de l’Observatoire de la Liberté de la Presse et de la Déontologie(Olped)

Au titre des organisations de la Société civile, on dénombre trois membres aussi :

-Mme Mafélina Dosso (Secrétaire général du Réseau paix et sécurité des Femmes dans l’espace Cedeao-Section Côte d’Ivoire (Repsfeco-ci)

-Mme Matilde Gnagne (Secrétaire général de la Marche mondiale des Femmes, Section Côte d’Ivoire (MMF-CI)

-Nathalie Soro (Présidente du conseil d’administration du Réseau ivoirien des Jeunes leaders pour l’intégrité (Rijli)

Au titre de l’Ipao Femmes, occupez les médias (FOM)

-Mme Séthou Banhoro (Mentor Côte d’Ivoire, FOM)

-M. Lucien Houédanou (Coordonnateur  du projet FOM en Côte d’Ivoire)

-M. Samba Koné (Membre du conseil d’administration de l’Ipao : Président de l’Observatoire)

Cet Observatoire aura pour but de contribuer à l’amélioration des contenus des médias sur les droits des femmes.  Les membres ont un mandat d’un an renouvelable.

La cérémonie d’installation de l’Observatoire a été l’occasion pour Me Fatou Fadika, présidente de Wildaf-Femmes, droit et développement-Côte d’Ivoire, Mme Rachelle Gogoua, présidente du Groupement des Organisations féminines pour l’égalité homme-femme et Mme Nathalie Soro, Présidente du conseil d’administration du Réseau ivoirien des Jeunes leaders pour l’intégrité de faire des communications.

Ensemble, elles ont déploré le faible taux de représentativité des femmes  en politique et peu de traitement des activités positives menées par les femmes dans les médias. « La femme n’apparaît généralement à la première page des journaux que dans les faits divers », ont-elles révélé.

Sur la question, une étude menée par l’IPAO montre que l’espace reservé aux femmes représente, en moyenne, moins de 15% de l’espace éditorial des journaux.

« Le résultat attendu au terme du projet est que : les organisations de défense des droits des femmes contribuent à la promotion active de la participation des femmes dans les sphères politiques et instances de décision et à la prévention des violences basées sur le genre dans quatre pays (Côte d’Ivoire, Mali, Niger et Sénégal », indique le communiqué de presse de l’Ipao.

Le Montagnard

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici