[Festivités des 22 ans de la Fsucom de Ouassakara-Attié] La communauté rend hommage à MM. Bédié et Ouattarra #santé

[Festivités des 22 ans de la Fsucom de Ouassakara-Attié] La communauté rend hommage à MM. Bédié et Ouattarra #santé

Le président du conseil d’administration de la Formation sanitaire urbaine à base communautaire (Fsucom) de Ouassakara-Attié, sis à Yopogon, Ouattara Clément, a animé une conférence de presse le jeudi 1er mars 2018, pour annoncer les festivités qui vont marquer les 22 ans d’existence de cet établissement sanitaire de premier contact.

Pendant trois jours, du 15 au 17 mars 2018, les populations pourront bénéficier, entre autres de consultations en médecine moderne gratuitement contre le diabète, de l’hypertension artérielle, ainsi que de sensibilisation et de dépistages du cancer de l’utérus, du sein et du col de l’utérus. Selon le conférencier, une unité mobile pour les bilans dentaires et ophtalmologiques sera mise à la disposition de la communauté. Une marche est prévue pour les personnes du 2e et 3e âge, ainsi qu’un cross populaire pour les jeunes. Les meilleurs leaders communautaires pour la promotion de santé seront honorés au cours de ces festivités.

Les trois jours de festivités sont placés sous le haut-patronage du président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié qui, selon le PCA de la Fsucom de Ouassakara-Attié, ‘’a donné son accord par écrit’’.

En effet, c’est sous le mandat de M. Bédié que les établissements sanitaires communautaires ont vu le jour en Côte d’Ivoire. Les premiers sont sortis de terre à Abobo et Yopougon, avec l’appui des partenaires au développement en 1994, afin ‘’de rapprocher les soins des populations’’.

De 11 structures sanitaires communautaires au départ, la Côte d’Ivoire compte à ce jour, 37 établissements sanitaires de premier contact tous implantés dans le district d’Abidjan.

Par ailleurs, un hommage sera rendu au Président de la République Alassane Ouattra, qui au sortir de la guerre, a instauré la politique de gratuité totale qui s’est muée en gratuité ciblée ‘’pour permettre aux populations vulnérables de se soigner aisément’’. « À Ouassakara, il a posé un acte d’altruisme en donnant à notre établissement sanitaire, deux blocs opératoires », a indiqué M. Clément.

Le parrainage est assuré par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Raymonde Goudou-Coffie, et le co-parrainage par Mme Kandia Camara, de l’Education nationale (dont l’accord de principe est attendu), ainsi que la présidence de Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du Pdci-Rda.

De Bédié à Ouattara en passant par Gbagbo, les différents présidents ont apporté un plus à la politique de rapprochement des établissements sanitaires des populations. Mais, beaucoup reste à faire à cause de la démographie galopante.

Kpan Charles

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :