Accueil A LA UNE Interview/Avant elephants-eperviers,Zahoui francois(entraineur du Mena du Niger): « Les elephants sont un cran...

Interview/Avant elephants-eperviers,Zahoui francois(entraineur du Mena du Niger): « Les elephants sont un cran au-dessus de nous… »

118
0
PARTAGER

C’est un match qui sera difficile pour les deux équipes. Nous savons que techniquement, les Éléphants sont un cran au dessus. Mais, nous nous présentons dans ce tournoi comme la petite équipe qui va embêter les grandes nations de football.

Quels commentaires faites-vous de votre victoire (2-1) sur le Sénégal?

C’est notre premier match de poules. Il était important de réaliser une victoire dès l’entame de ces matchs de poules. Moralement, cela fait du bien de gagner ce premier match pour éviter après les calculs. Nous avons réussi à ouvrir le score et ensuite, nous avons pu à la fin de la partie, marquer le deuxième but. Même pendant le match, nous nous sommes faits peur sur des séquences de jeu. Ce qui a permis au Sénégal de revenir au score avant notre second but. Ce qui est déjà intéressant en attendant ce dimanche notre deuxième match contre la Côte d’Ivoire.

Justement, pour votre deuxième match, vous affrontez les Éléphants de Côte d’Ivoire ce dimanche. Est-ce une revanche surtout que les Éléphants ont  éliminé le Mena pour la qualification au Chan 2018 ?

C’est un match qui sera difficile pour les deux équipes. Nous savons que techniquement, les Éléphants sont un cran au dessus. Mais, nous nous présentons dans ce tournoi comme la petite équipe qui va embêter les grandes nations de football. À Abidjan, nous avons réussi à faire déjouer l’équipe ivoirienne. Il nous a manqué peu de choses pour nous qualifier au Chan. Ce match s’était joué jusqu’à la 98ème min. Mais, ce sera un autre match ce dimanche. Nous allons une fois de plus les pousser jusqu’au bout. Nous allons les emmerder jusqu’à la fin du match. Nous allons chercher à les contrarier. Nous n’allons rien lâcher. L’important pour nous sera de jouer juste et efficace.


Ce tournoi de l’Ufoa est finalement l’une des plus belles plateformes de promotion des joueurs locaux. Que retenez-vous de cette nouvelle dynamique ?
Il faut encourager effectivement cette initiative. Les équipes africaines ont besoin de ce type de tournoi et de façon régulière pour aguerrir les joueurs. Ils ont besoin de jouer ce type de matchs. Nous le voyons, ce tournoi de l’Ufoa est d’une telle intensité que les joueurs s’investissent à fond dans le jeu. Au Niger, nous avons un championnat national qui n’est pas très coté. Venir donc à l’Ufoa permet à nos joueurs d’être confrontés à de grandes nations de football comme le Ghana, la Côte d’Ivoire… Ce tournoi nous permettra de grandir. Il n’y a pas meilleure expérience qu’une aussi importante plateforme qui réunit tous les seize pays de la sous-région.

Un fratmatinfo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici