[Médias] 89 Ex-employés de Fraternité Matin saisissent la justice pour  réclamer plus de 100 millions FCFA

[Médias] 89 Ex-employés de Fraternité Matin saisissent la justice pour réclamer plus de 100 millions FCFA

«Fraternité Matin a toujours bénéficié de l’attention du gouvernement. Outre l’aide publique à la presse dont votre maison de presse bénéficie, nous avons consacré d’importants financements publics, pour moderniser les outils de production et faciliter la transition digitale indispensable de nos jours, pour ne pas disparaître. Il en est de même pour le plan de restructuration de la SNPECI que nous avons adopté et dont les premiers résultats se font déjà sentir. A ce propos, je voudrais dire à tous ceux qui ont dû partir dans le cadre de l’application de ce plan, que ceci était une nécessité. Toutefois, nous avons pris des dispositions afin que cela se fasse dans des conditions acceptables…», déclarait  le 9 décembre dernier dans les locaux de Fraternité Matin , le président de la République, Alassane Ouattara lors de la célébration des 55 ans de l’entreprise de presse.

Des employés de Fraternité Matin en grève. (Image d’archives)

En réalité, le Chef de l’Etat n’a pas eu toutes les informations qui ont entouré ce plan social. La preuve les procès se succèdent contre la direction de Fraternité Matin.  Ainsi, ce mardi 17 décembre 2019, s’ouvrira la première audience (Tentative de conciliation) qui oppose 89 Ex-employés et Fraternité Matin. Ces Ex-employés ont saisi la justice parce qu’ils estiment que leurs droits légaux n’ont pas été correctement payés par l’entreprise publique.  Les calculs effectués par les services de comptabilité de la Centrale Dignité et l’Inspection du Travail d’Adjamé ont prouvé que cette entreprise doit plus de 100 millions de FCfa aux déflatés.

En somme, la direction de Fraternité Matin a utilisé des méthodes peu orthodoxes pour les flouer. Ces derniers ont donc saisi la justice pour corriger cette incongruité. Ils dénoncent aussi le fait que la direction de Fraternité Matin ait pris comme prétexte le plan social pour couper les têtes des employés jugés gênant.  Puisqu’au lendemain du plan social, La direction de Fraternité Matin a mis en place un plan de recrutement massif dans tous les services. Des constats d’huissier sont là pour attester. Ceci au mépris de la loi.  Tout simplement parce que Venance Konan défie tout le monde. Il dit avoir le soutien indéfectible du président de la République. Il n’hésite pas à dire que tant qu’Alassane Ouattara est au pouvoir, il sera toujours le DG de Fraternité Matin.

Rappelons que le vendredi 12 décembre 2019, la justice avait condamné Fraternité Matin à payer 15 millions FCfa comme indemnités supplémentaires et Spéciales à deux journalistes licenciés abusivement.

L’ancien chef des vigiles Zibo Abdoulaye aussi a gagné son procès contre Fraternité Matin. L’entreprise étatique est condamnée à lui verser 28 millions de FCfa. A quand la fin de la cascade de procès contre la direction de Fraternité Matin ?

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :