Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire, pourquoi pas une femme ?

Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire, pourquoi pas une femme ?

À Barthelemy Zouzoua Inabo: Ça tout l’air d’échapper à beaucoup d’analystes de la politique ivoirienne et plus particulièrement, aux « pourquoi pas une femme? » en Côte d’Ivoire. Pour la première fois en Côte d’Ivoire, un mouvement politique a décidé de confier son destin aux femmes. Rien qu’aux femmes.

Le GPS brouillé « du fils égaré et en exil » de ton camarade a confié son destin national aux femmes. Rien qu’aux femmes. Jeu opportuniste? Coup politique majeur? Piège grandeur nature? Nous allons observer. Aussi bien les femmes elles-mêmes que le jeu de ton camarade. Les cadres de ce mouvement sont actuellement soient en prison, soit traqués.

’Pour la première fois en Côte d’Ivoire, un mouvement politique a décidé de confier son destin aux femmes. Rien qu’aux femmes.’’

Que vont faire les femmes? Se contenter des déclarations, des dénonciations sur les réseaux sociaux? Prendre le terrain et assumer leurs rôles sans peur et sans fards? Que va le pouvoir? Les regarder agir ou les traquer? Les contraindre au silence? Observons…

Pendant ce temps, le parrain de Varietoscope 2019 prend de plus en plus d’assurance et des airs de… Président de la République où disons les bons mots, futur président de la République. Passage en revue des troupes pendant ses déplacements, salut aux couleurs, présence massive des ministres et note bien, présence remarquée du secrétaire général de la présidence de la République. Sous le couvert de rassemblement de reconnaissance des populations à ton camarade, l’homme, issu d’une société initiatique, apprend les codes de la vie d’un chef d’Etat…

Le monde tangue autour de nous. Le Sahel si lointain et si proche, coule des larmes de sang. Les terroristes continuent d’endeuiller les familles. 89 soldats tués dans l’attaque du camp militaire de Chinagoder le 9 janvier 2020. Le Burkina Faso, voisin et partenaire de la Côte d’Ivoire, « Au moins 10 morts des disparus et des dégâts matériels dans l’attaque de camions de transport sur l’axe Titao Sollé ce samedi 10 janvier 2020. »

‘’Que vont faire les femmes? Se contenter des déclarations, des dénonciations sur les réseaux sociaux? Prendre le terrain et assumer leurs rôles sans peur et sans fards? Que va le pouvoir? Les regarder agir ou les traquer? Les contraindre au silence? Observons…’’

La sous-région n’a jamais été autant sous pression. Ces fous là tuent sans vergogne. Ils ne tuent pour espérer diriger les États mais pour les déstabiliser et s’adonner aux trafics de tout genre. Sous le couvert religieux, ce sont des vrais mafieux et destructeurs qui opèrent. Je suis avec une attention soutenue la Page facebook de la police nationale. Les saisies de drogues partout en Côte d’Ivoire et le démantèlement des fumoirs sont fréquemment relayées. La police se bat du mieux qu’elle peut…

Pour savoir qu’un pays est menacé dans ses fondements, il faut juste regarder la lutte contre le trafic de drogues, les dealers et leurs fréquentations. Si la lutte tourne à l’avantage de la police, tant mieux. Si elle échappe à la police, danger à l’horizon… Cette lutte doit être collective!

De ma position…

Par Fernand Dédeh Tagro

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :