[Propagation de la Covid-19] La Chine et l’OMS dans le viseur des grandes puissances mondiales

[Propagation de la Covid-19] La Chine et l’OMS dans le viseur des grandes puissances mondiales

Abidjan, 19-05-2020 (lepointsur.com) La responsabilité de la Chine dans l’avènement de la crise sanitaire liée à la Covid-19 continue de faire jaser des puissances mondiales, notamment le président américain, Donald Trump, qui a qualifié, lundi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de ‘’marionnette de la Chine’’, lors de sa réunion annuelle au cours de laquelle, le monde a demandé l’évaluation de la riposte internationale face à la pandémie.

Pour certains observateurs, tout comme la Maison blanche, l’OMS a volontairement pris la garantie de la Chine au pied de la lutte et a défendu le gouvernement chinois, en saluant la Chine pour sa soi-disant transparence. « Je n’y  croit pas », lâche le président américain, Donald Trump.

Pour se défendre, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS déclarait qu’il avait pris des mesures préventives. « À la réflexion, je pense que nous avons déclaré l’État d’urgence au bon moment. Le monde avait assez de temps pour agir. Je répète, il y avait assez de temps. À cette époque, il y avait seulement 82 cas et aucun mort. C’était assez pour tuer l’épidémie dans l’œuf», déclarait-t-il.

La pandémie à coronavirus  n’a pas fini de surprendre avec la résurgence de 34 nouveaux cas, le lundi 19 mai en Chine. Reconnu comme l’épicentre de cette pandémie, les Etats-Unis avec plus de 1000 morts,  payent au prix fort,  les conséquences de la Covid-19.C’est donc en colère que le président américain a menacé de suspendre sa contribution à l’OMS à moins que l’agence onusienne s’engage à procéder à des « améliorations » majeures dans un délai de 30 jours.

« Je ne suis pas content de l’Organisation mondiale de la santé », a tempêté le président américain depuis la Maison Blanche. « Ils sont une marionnette de la Chine », s’est-il offusqué. Dans une lettre  adressée à Tedros Adhanom Ghebreyesus il a prévenu qu’il remettrait en cause l’adhésion des États-Unis à l’OMS.

Le président américain, Donald Trump  qui soupçonne par ailleurs, Pékin d’avoir caché un accident de laboratoire certainement à l’origine de la pandémie, aurait  déjà accusé l’OMS de s’être ‘’plantée’’ en s’alignant sur les positions chinoises au début de l’épidémie.

Cette allégation a été appuyée par  Alex Azar, secrétaire d’État américain à la santé. Il révèle que la pandémie de la Covid-19 a occasionné de nombreux morts, du fait de l’échec de l’agence onusienne. Il propose une OMS ‘’bien plus transparente’’ et qui ‘’rende davantage de comptes’’.

Pékin a répliqué en accusant M. Trump, dont le pays est le plus endeuillé au monde avec plus de 90.000 morts, de chercher à ‘’se soustraire à ses obligations’’ envers l’organisation et de ‘’salir les efforts de la Chine face à l’épidémie’’.

La résolution adoptée ce mardi prévoit que l’enquête peut prévoir ‘’des missions scientifiques et de collaboration sur le terrain’’. La Chine s’est déclarée ouverte à une enquête indépendante, mais pas avant la fin de la pandémie.

L’enquête va-telle situer simplement les responsabilités ou amener le fautif devant une juridiction internationale ? Laquelle ?

L’image de la Chine est en jeu et les déclarations du président américain, Donald Trump, sont sur une pente droite.

Opportune BATH

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :