Pyramide et autres patrimoines de l’état en souffrance, yako à vous ! (Simple observation)

Pyramide et autres patrimoines de l’état en souffrance, yako à vous ! (Simple observation)

La Pyramide, bel entonnoir renversé, doit être proposée par le ministère de la Culture à l’Unesco comme patrimoine mondial ainsi que le lycée scientifique de Yamoussoukro, à l’instar des œuvres architecturales coloniales de Grand-Bassam.

Des arbres, des herbes ont poussé sur le bâtiment. Sans doute abrite-t-il des bêtes aussi. Alors, en attendant que l’Unesco ne s’en approprie, on peut la confier au ministère des Eaux et Forêts.

En plein cœur de la cité des affaires, au Plateau, pourrit, sous nos yeux, la belle Pyramide. Et aucun œil n’ose ciller, pour dire comme le célèbre romancier Ahmadou Kourouma, dans toute cette Côte d’Ivoire. Des arbres, des herbes ont poussé sur le bâtiment. Sans doute abrite-t-il des bêtes aussi. Alors, en attendant que l’Unesco ne s’en approprie, on peut la confier au ministère des Eaux et Forêts.

Le lycée scientifique de Yamoussoukro connaît le même sort si nous croyons aux images postées par des internautes. Ses termitières artificielles, autrefois au gazon chatoyant, doivent certainement être les terriers de nombreux rats et hérissons. Le cafop de Yamoussoukro connaîtrait la même décrépitude pourtant certains de ses bâtiments servent de chambres d’hôtel qu’on loue.

La Pyramide est donc abandonnée et oubliée, pourtant l’Etat de Côte d’Ivoire loue au Plateau des bâtiments pour abriter ses services à coût de milliards par an.

L’hôtel Sebroko avait connu le même sort. Pour on ne sait quelle raison, on avait abandonné ce joyau architectural de la Sietho. Il avait été question de le transformer en hôpital sous Pr Djédjé Mady, alors ministre de la Santé. Puis plus rien jusqu’à ce que l’ONU ne vienne le réhabiliter pour abriter ses casques bleus (ONUCI). Aujourd’hui, il est rétrocédé à une base militaire.

La Pyramide est donc abandonnée et oubliée, pourtant l’Etat de Côte d’Ivoire loue au Plateau des bâtiments pour abriter ses services à coût de milliards par an.

Dans 10 ans, on rappellera les chinois, comme tout bon assisté sans vergogne, pour venir réhabiliter « leur » lycée comme ils l’ont fait naguère pour le Palais de la culture. Ainsi va notre Côte d’Ivoire ! Vitrine de l’Afrique de l’Ouest.

Aujourd’hui, on jubile, on loue des chaises, des bâches et on danse pour exprimer notre fierté, notre joie pour le très beau présent que la Chine vient de nous offrir. On se fond et se confond en propos très laudatifs pour saluer la coopération sino-ivoirienne, pour remercier les magnanimes autorités chinoises. Dans 10 ans, on rappellera les chinois, comme tout bon assisté sans vergogne, pour venir réhabiliter « leur » lycée comme ils l’ont fait naguère pour le Palais de la culture.

Ainsi va notre Côte d’Ivoire ! Vitrine de l’Afrique de l’Ouest.

Par Pascal Kouassi

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )