Rhdp, Eds, Cdrp…: entre haine et ruse de la démocratie ! (Par Pascal Roy)

Rhdp, Eds, Cdrp…: entre haine et ruse de la démocratie ! (Par Pascal Roy)

Du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) de Monsieur Alassane Ouattara à la Coalition pour la Démocratie,  la Réconciliation et la Paix (CDRP) de Monsieur Henri Konan Bédié, en passant par Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) du Professeur Georges-Armand Ouégnin, pour ne citer que ces structures, la démocratie semble être une préoccupation majeure et une priorité programmatique. Et pourtant, tous rusent avec elle et l’opinion !

La démocratie, oui, ils l’aiment tous en public et savent bien la définir, mais ils détestent l’appliquer. En réalité et en pratique, ils ont de la haine pour la démocratie. Ils ont cette compétence négative ou cette incompétence de mettre la passion là où elle devrait être exclue. Ils sont brillants pour remplacer la compétence par l’incompétence même. On embrasse ce qu’on reconnaît comme mauvais ou injuste dans le seul but de faire advenir ou prospérer un régime politique fossoyeur du peuple et engraisseur du clan.

La démocratie, oui, ils l’aiment tous en public et savent bien la définir, mais ils détestent l’appliquer. En réalité et en pratique, ils ont de la haine pour la démocratie. Ils ont cette compétence négative ou cette incompétence de mettre la passion là où elle devrait être exclue. Ils sont brillants pour remplacer la compétence par l’incompétence même.

Une attitude qui se défie de tout ce qui ne lui ressemble pas, qui se croit supérieure à tout ce qui ne lui ressemble point, qui s’admire, qui se cultive, qui se perfectionne et qui se répand ; car ceux qui auraient quelque tendance à y échapper y reviennent vite, ou ne la quittent point, en considération des grands avantages qu’elle procure et de la défaveur, de l’ostracisme qui frappe ce qui n’est pas elle. Et c’est ainsi, malheureusement, que, sous nos tropiques, la démocratie fait tache d’huile avec une si prodigieuse activité péri-démocratique dès qu’elle naît et, non seulement s’empare du gouvernement, mais absorbe et corrompt l’État tout entier. Nos politiques sont tous des péri-démocrates et des absolutistes, des joueurs de bonneteau et acteurs vicieux d’une corruption qui gouverne et s’oppose…Hélas !!!

Il est temps,  pour la Côte d’Ivoire et les ivoiriens,  de s’interroger sur les réalités de notre nouveau monde,  avec l’obligation de sortir des réponses toutes faites,  car les défis et les enjeux majeurs ne sont plus ceux de ce monde ancien,  longtemps dominé économiquement,  financièrement,  culturellement et militairement par des groupuscules sans foi ni loi.

Nous sommes dans un monde nouveau qui, peut-être,  surgit maintenant devant les yeux de certains et bouleversant toutes leurs certitudes. Pendant ce temps,  des idiots d’âges multiples,  s’enferment, comme à chaque échéance électorale en Côte d’Ivoire, dans de vieux faux débats  et de vieilles fausses stratégies qui n’ont fait que desservir le peuple depuis des décennies.

Il est temps,  pour la Côte d’Ivoire et les ivoiriens,  de s’interroger sur les réalités de notre nouveau monde,  avec l’obligation de sortir des réponses toutes faites,  car les défis et les enjeux majeurs ne sont plus ceux de ce monde ancien,  longtemps dominé économiquement,  financièrement,  culturellement et militairement par des groupuscules sans foi ni loi.

Je demande aux démocrates oraux de sortir de la démocratie de discours,  la démocratie qui bavarde, tourmente et angoisse, pour aller à la démocratie qui agit, construit, apaise, rassure, pense et panse, en semant le bonheur collectif qui diffuse le bien-être individuel. Nous avons besoin de démocratie pratique et de démocrates effectifs.

Docteur Pascal ROY

-Maître de Conférences des Universités

-Philosophe-Juriste-Diplômé de Sciences Politiques, de Médiations et RH

-Consultant, Coach Politique et chroniqueur

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :