Accueil A LA UNE SARA 2017 : Le ministre Donwahi salue la ‘‘maturité’’ de la 4...

SARA 2017 : Le ministre Donwahi salue la ‘‘maturité’’ de la 4 édition

89
0
PARTAGER
Le ministre des Eaux et forêts, Alain Richard Donwahi, était l'invité du plateau TV du SARA 2017

Le ministre des Eaux et forêts, Alain Richard Donwahi, a salué la monté en maturité de la 4e édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA).  C’était ce jeudi, lors de son passage à l’espace télé dudit Salon.

Au cours de son entretien, il a proposé les engagements du gouvernement pour la sauvegarde du patrimoine naturel ivoirien.

A cet effet, pour assurer le développement durable ‘‘il est essentiel d’appréhender les impacts du changement climatique sur les forêts en vue d’élaborer les stratégies d’adaptation’’.

« C’est dans cette optique que dans la continuité des actions entreprises, le gouvernement a préparé une déclaration de la politique sur la réhabilitation et la préservation des forêts », a déclaré M. Donwahi.

De 16 millions d’hectares au début du siècle dernier, la forêt ivoirienne est passée à 7 850 864 hectares en 1990. Puis à 3 401 146 en 2015. Aujourd’hui, il y a à peine 2 millions d’hectares de forêt naturelle du fait de l’agriculture intensive, des feux de brousse incontrôlés, et de l’exploitation irrationnelle de la forêt en bois d’œuvre et bois d’énergie.

La Côte d’Ivoire compte deux types de domaines forestiers. Le domaine forestier permanent de l’Etat et le domaine rural.

Le domaine permanent de l’Etat (19% du territoire national, soit 6 268 204 hectares) est constitué de 231 forêts classées d’une superficie de 4 196 000 hectares, de 8 parcs nationaux et de 6 réserves d’une superficie globale de 2 072 204 hectares. Ces forêts sont souvent source de conflit intercommunautaire. Les récentes tensions dans la région du Cavally attestent cela.

Moïse Yao K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici