Accueil A LA UNE SARA 2017: Plus d’un million d’exploitants agricoles recensés en Côte d’Ivoire

SARA 2017: Plus d’un million d’exploitants agricoles recensés en Côte d’Ivoire

90
0
PARTAGER
Le ministre Sangafowa et Germain Dasylva de la FAO, lors de la présentation des résultats du REEA

Les résultats du 3recensement des exploitants et des exploitations agricoles (REEA) communiqués, ce vendredi, par le ministère de l’agriculture et des ressources animales révèlent que la côte d’Ivoire compte désormais plus d’un million d’exploitants agricoles.

Selon le Coordonnateur national du REEA, Coulibaly Nouhoun qui a présenté les résultats, ce sont 1 742 838 exploitants agricoles dont 379 658 femmes qui ont été recensés à la fin de cette opération.

Outre les exploitants agricoles, ce sont 1 407 451 ménages agricoles dont la taille moyenne est de 7,1 % qui ont enregistrées. A cela s’ajoutent le nombre total d’exploitants d’élevage (666 479), d’aquaculteurs (2 905), de sylviculteurs (12 580) et d’exploitants pratiquant la pêche (33 099).

On dénombre également 296 exploitations modernes en Côte d’Ivoire, selon les chiffres livrés par Coulibaly Nouhoun.

Le REEA a coûté 7,5 milliards FCFA dont 3,9 milliards financé par l’Etat ivoirien

Se félicitant du travail effectué par ses services, le ministre de l’agriculture et du développement rural, Coulibaly Sangafowa, a rappelé à cette occasion l’importance du REEA, qui selon lui ‘‘permet d’actualiser les statistiques agricoles’’ après le recensement national de l’Agriculture de 2001.

Cette opération qui vise à doter le pays de données fiables, précises et actualisées sur les exploitants et exploitations agricoles en vue de disposer d’une cartographie vraie, a été lancée en 2015, a expliqué M. Sangafowa.

Ce recensement cofinancé par l’Etat de Côte d’Ivoire et l’Union Européen avec l’appui technique de la FAO, a vu l’implication de plusieurs Ministères à savoir le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques (MIRAH), le Ministère des Eaux et Forêts (MINEF), le Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD) et le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER)

Le REEA 2015 a coûté 7,5 milliards FCFA dont 54% (3,9 milliards FCFA) financé par l’Etat ivoirien. La contribution de l’Union européenne est de cinq millions d’Euros (3,3 milliards FCFA), soit 44% du budget, et 2% sont apportés par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui assure par ailleurs 80% de l’assistance technique.

Le représentant résidant de la FAO, Germain Dasylva, a souligné toute l’importance du REEA 2015 qui se tient 14 ans après la précédente (2001). Ajoutant que l’organisation qu’il dirige mettra tout en œuvre pour soutenir l’agriculture ivoirienne
afin de renforcer la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté.

La Côte d’Ivoire a réalisé son 1er Recensement national de l’agriculture (RNA) en 1974 et le 2ème en 2001. Plus de dix ans après, le dernier recensement et compte tenu des bouleversements sociopolitiques provoqués par les crises successives qu’a connues le pays, il était plus que nécessaire de lancer le REEA 2015.

Moïse Yao K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire
Veuillez entrer votre nom ici