Une famille vraiment bizarre !(Simple avis)

Une famille vraiment bizarre !(Simple avis)

Abidjan, le 15-09-2020 (crocinfos.com) Une fraternité compliquée ! La relation entre le président et ses frères est loin d’être fraternelle, d’être sincère. Une famille vraiment bizarre !

En 1995, le frère Gbagbo s’était offusqué du traitement infligé par Bédié à son grand frère Alassane. Ils ont alors formé un front, ‘’le front républicain’’ et ils ont marché ensemble dans les rues, brûlé le goudron ensemble, abattu les arbres ensemble pour obstruer les routes. Le frère, aujourd’hui en exil pour faute de papiers, s’était dressé devant Bédié pour le défier: « Si tu es garçon, viens toucher un cheveu de mon frère. » Le frère Djény Kobenan, à leurs côtés, jubilait. Puis un jour, le frère Gbagbo devient président après une surprenante ‘’révolution des œillets’’. Entre temps, les conditions de la compétition ont été arbitraires(?) avec l’introduction au dernier moment, après les ‘’et/ou’’ de l’expression ‘’ne s’être jamais prévalu d’une autre nationalité’’. Cette seule partie de l’article évince le grand frère. Il se fâche alors et s’exile. Une nuit, un groupe venu du nord du pays remet le compteur à zéro après les accords d’un centre de rugby. Malgré cela, les palabres ne finissaient pas jusqu’à le grand frère s’est fâché encore et a envoyé son ancien ‘’défenseur’’ au Pays-Bas.

La grande famille du président

Le frère sang du Nzi-Comoé, Bédié, renoue avec son petit frère Ado. On les voit ensemble, ils évoquent leurs souvenirs du Golf ensemble, partagent les postes ministériels… Dix ans après, rebelote ! La palabre reprend. Et les palabres de ces frères, vous le savez, sont comme palabres d’éléphants où les victimes sont les herbes et arbustes.

‘’Vous voyez les frères du président ? Ils ne sont pas du tout gentils; ils ne sont pas du tout sincère. On peut se demander aussi pourquoi les frères du président lui font toujours palabre, si lui-même n’est pas au centre des palabres’’

Le week-end dernier, c’est le frère Affi N’guessan du Fpi officiel qui s’est illustré de la plus surprenante des manières : il a mis son grand-frère Ado sur petit vélo. Le président a vraiment regretté que son frère ait fait ça puisqu’il a dénoncé son comportement anti-fraternel en public.

Vous voyez les frères du président ? Ils ne sont pas du tout gentils; ils ne sont pas du tout sincère. On peut se demander aussi pourquoi les frères du président lui font toujours palabre, si lui-même n’est pas au centre des palabres.

Et tous ces palabres de frères-couteaux, les coqs (enfants des autres) viennent s’en mêler malgré les appels pressants du président, ces derniers jours, les invitant à se mettre à l’écart et à se consacrer plus à leur avenir.

Par Pascal Kouassi

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
%d blogueurs aiment cette page :